Sir Anerood Jugnauth veut fédérer l’opposition

Avec le soutien de
L’ancien président de la République à l’issue d’une réunion nocturne à Roche-Bois hier.

L’ancien président de la République à l’issue d’une réunion nocturne à Roche-Bois hier.   

«C’est nous qui allons sauver ce pays. On ne sait pas quel autre parti politique voudra s’associer avec nous. Mais il ne faut pas qu’on devienne le wagon au lieu de la locomotive. Il ne faut pas qu’on soit déraisonnable.» Sir Anerood Jugnauth n’a cessé de faire des appels du pied aux autres formations hier, vendredi 5 septembre, lors d’une réunion nocturne à Roche-Bois. Mais il précise que les partenaires devront être raisonnables.   
 
L’ancien président de la République a fait appel au bon sens des dirigeants d’autres partis politiques. Il a parlé d’un devoir «envers l’avenir du pays» et d’un devoir de mémoire. Il invite «les déçus du PTr et les frustrés du MMM» à rejoindre les rangs du MSM. 
 
 «Les mentalités ont évolué» 
 
 Selon lui, les mentalités ont évolué. «Nous ne sommes plus travaillistes parce que notre père l’était. Cela a changé de nos jours», soutient-il. Il a fait l’historique des alliances politiques contractées successivement par son parti avec le MMM et les rouges. Il a une fois de plus accusé Paul Bérenger d’avoir trahi son parti. 
 
 L’ancien Premier ministre a fait ressortir que l’alliance entre les rouges et les mauves ne va pas tenir. «Avez-vous déjà vu quelqu’un réclamer un contrat écrit avant de contracter une alliance? C’est déjà une preuve du manque de confiance entre les deux partenaires. Si arrive zot gayn eleksyon, sa mefians ena la. Li pa pou tini sa!» lance l’orateur devant une assistance bon enfant. 
 
 Sir Anerood Jugnauth est d’avis que l’alliance MMM-PTr ne fera qu’aggraver la situation économique et sociale. Il a soutenu que la dette publique augmente.  
 
Pravind Jugnauth, leader du MSM, qui est intervenu avant son père, n’a pas manqué d’égratigner Paul Bérenger, tout en ciblant Navin Ramgoolam. Il soutient que Paul Bérenger a été aveuglé à cause de Navin Ramgoolam. «Il a dénoncé plusieurs scandales et aujourd’hui, il ne voit plus rien. Il cautionne tant de choses inacceptables. C’est une honte», a martelé ce dernier. Il a invité l’électorat à accorder sa confiance au MSM.  
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires