Ramgoolam invite la presse dans l’arène politique

Avec le soutien de

Le Premier ministre, en compagnie de son épouse, lors des célébrations de la fête Ganesh Chaturthi, hier, à Moka. 

Le Premier ministre Navin Ramgoolam a, une nouvelle fois, pris la presse pour cible. Il a été suivi par le président de la Marathi Mandali Federation, Balraj Narroo, qui s’est attaqué à l’express en particulier. Navin Ramgoolam a demandé à la presse de descendre dans l’arène politique. C’était hier, lors des célébrations de la fête Ganesh Chaturthi au Maharashtra Bhawan, à Moka. 

 
> La presse n’a aucune idéologie et cela s’applique aussi aux politiciens,
a soutenu Navin Ramgoolam, hier.
 

Le Premier ministre a aussi fait référence à ce qu’il considère comme des «attaques» contre sa personne. «Balraj Narroo inn fer remarke ki pe tir bann bal kont mwa. En fet, ce bann bal blan. Ou kone kifer ? Mo ena benediksyon mwa.» Navin Ramgoolam a fait également un appel pour le maintien de la multiculturalité. «Sa pei la li multikulturel et multietnik, faudre pa nou less nou diferans amenn nou ver konfli. Pa less nou diferans vinn enn problem.»

Balraj Narroo a, de son côté, tiré à boulets rouges contre la presse, notamment l’express. Il trouve que le journal publie des «faussetés ». Il a tenu des propos à relents communaux. «Le PM a apporté beaucoup de progrès dans ce pays. Kan ou hindou, ou pa kapav fer progre ?» s'est-il demandé.  Dans un autre ordre d'idées, il a  rendu hommage à sir Seewoosagur Ramgoolam pour avoir introduit les subsides aux religions.

Sheila Bappoo, ministre de la Sécurité sociale, a parlé de l’importance de la fête Ganesh Chaturthi. Elle a aussi fait une remarque ciblant des politiciens : «Ena dir zot krwar dan linite. Me zot koupe anba anba.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires