Prescription de terrains des «malere»: Bérenger critique Duval pour son inaction

Avec le soutien de
Le leader mauve s’est attardé sur le problème de répartition de terrains aux «malere», lors de son point de presse ce vendredi 29 août.

Le leader mauve s’est attardé sur le problème de répartition de terrains aux «malere», lors de son point de presse ce vendredi 29 août.

«Bann ti dimoun ine perdi zot later injustement et mo pran langazman pu tret sa ka la de façon sérieuse et soutenue». C’est ce qu’a déclaré Paul Bérenger face à la presse, ce vendredi 29 août, en commentant les cas de ces nombreuses personnes dépossédées de leurs terres dans le passé. Selon lui, Xavier-Luc Duval avait suscité l’espoir chez ces  «malere» sans toutefois y donner suite.

«Bokou malere zot pa kone lalwa, pena notaire, avoka e moyen pu ale fer recherches pou vinn de lavan ek enn claim», a expliqué Paul Bérenger. Selon le leader des Mauves, ces «malheureux» ont perdu leurs terrains injustement à cause des circonstances qui ont joué contre eux et d’un système de prescription dans le passé. Il a tiré à boulets rouges sur Xavier-Duval qui, entre 2000 et 2005, avait été choisi par le gouvernement pour s’occuper d’un organisme mis sur pied pour venir en aide à ces personnes.

«La mise sur pied d’une Land Constitution Commission pu okip sa bann cas ti fini commense avant élections 2005. Malheureuseman apre 2005 sa inn arete et gouverneman inn decid pu met sur pied la Commission Justice et Vérité.» Il a ajouté que, par la suite, la commission a recommandé la mise en place d’un organisme destiné à faire des recherches sur les «genuine» cases, la création d’une «land division» à la Cour suprême et un «land bank» pour ceux qui n’ont pas de terrains et qui n’allaient pas récupérer ceux qu’ils avaient, mais qui souhaitaient, néanmoins, travailler dans l’agriculture. Et, c’est à ce moment-là que le gouvernement avait confié cette responsabilité au leader des Bleus de diriger cet organisme.

Toutefois, affirme Paul Bérenger  «Xavier-Luc Duval inn nouri bann lespwar extraordinaire a bann malere concerné, linn fer tir communiqué pou dir ki okip zot cas vit, me zame pann finn donne okenn suite !» Il a ajouté que le leader du PMSD a émis un communiqué le 29 février 2012. «Me dan linterval monn apran ki linn zis fer mise sur pied enn commission ki ena à la tête enn Chief Surveyor du ministère du Logement, kinn fer pa mal travay, me comme toujours Xavier Duval inn met organisme la sou le contrôle du ministère des Finances», a poursuivi Paul Bérenger.

«Lalians pa lalians mo ena l’intention diskit sa ek Navin Ramgoolam», a ajouté Paul Bérenger en affirmant qu’il prend  l'engagement solennel envers les personnes concernées, qu’il fera ce que la commission Justice et Vérité avait proposé de faire et que la question serait traitée de manière sérieuse et soutenue.

Il a lancé, dans la foulée, un appel à ces personnes, en leur disant : «Pa pran lalwa brit dan lame e pa okip later brit brit, e gard patians

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires