PTr-MMM: l’alliance en sursis

Avec le soutien de
Quelque peu «las», Paul Bérenger s’est accordé quelques jours pour trancher, selon son entourage.

Quelque peu «las», Paul Bérenger s’est accordé quelques jours pour trancher, selon son entourage.

Délaissant sa «première réaction négative» de mercredi traduite par une déception affichée, Paul Bérenger a pris le temps d’examiner la proposition écrite de Navin Ramgoolam au sujet des conditions d’une éventuelle alliance PTr-MMM. Il a présenté le document hier, au bureau politique (BP) des Mauves et du comité central.
 
Des sources proches du MMM affirment que ce sont deux conditions supplémentaires, ajoutées par le chef du gouvernement dans le document qu’il a remis au leader des Mauves, qui seraient à l’origine de la déception de Paul Bérenger. Premièrement, il semblerait que le processus menant à l’adoption de la loi sur la seconde République divise les deux éventuels alliés.
 
L’autre point qui aurait déçu Paul Bérenger a trait à la tutelle de la diplomatie, qui dépend à la fois des pouvoirs du Premier ministre et de ceux du président de la République.
 
Toutefois, en ce qui concerne le nombre égal de tickets, il semblerait, selon nos recoupements d’informations, qu’il ne soit plus nécessaire d’en discuter.
 
Mais, selon son entourage, le leader du MMM semble s’être laissé entraîner par un certain degré de lassitude. Il compte néanmoins s’accorder quelques jours de réflexion. Le temps pour lui de trancher sur l’éventualité d’une alliance ou encore, de faire des contre-propositions au chef du gouvernement.
 
Les membres du BP ont, semble-t-il, estimé qu’il serait plus sage de soumettre des contre-propositions à Navin Ramgoolam avant qu’une décision ne soit prise. Et ils n’auront pas perdu de temps puisque, hier soir, un comité a été institué au plus haut niveau des Mauves afin de les élaborer.
 
Le leader du MMM attendra donc la réponse de Navin Ramgoolam, une fois que ce dernier aura pris connaissance des contre-propositions, avant de se prononcer à son tour au sujet de la concrétisation, ou pas, d’une alliance rouge-mauve.
 
Certaines sources interrogées parlent de délais prématurés pour une quelconque décision quant au mariage PTr-MMM. Du coup, rien de concret n’est ressorti de la réunion d’hier. À l’issue du BP, le leader du MMM s’est contenté de dire à la presse que «toute décision concernant une alliance ou pas sera communiquée lundi à la fin de notre réunion». 
 
 
>Déclaration de Paul Bérenger hier, jeudi 28 août.
 
 
C’est donc ce lundi, 1er septembre, que les Mauves devraient se prononcer après la réunion hebdomadaire du BP et le rassemblement du comité central  prévu juste après. 
 
Paul Bérenger ne pourra toutefois pas échapper aux questions des journalistes. Car, samedi étant férié, c’est aujourd’hui qu’aura lieu sa conférence de presse.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires