Maurice-Madagascar: une nouvelle ONG pour faciliter les échanges

Avec le soutien de
Le Mauricien Boopen Doobah assurera le secrétariat général de l’ONG Amitié Malgache Mauricienne durant les deux prochaines années.

Le Mauricien Boopen Doobah assurera le secrétariat général de l’ONG Amitié Malgache Mauricienne durant les deux prochaines années. 

Le but : créer une plateforme pour faciliter les relations bilatérales entre Maurice et Madagascar. C’est dans cette optique que l’ONG Amitié Malgache Mauricienne a vu le jour à Tamatave, Madagascar, le 7 août. Plusieurs initiatives ont été prévues afin de favoriser un rapprochement entre les deux îles, a expliqué le secrétaire général de l’association, Boopen Doobah, lors d’un point de presse ce mercredi 27 août. Les domaines sociaux, économiques et culturels sont particulièrement concernés.

«Nous prévoyons une semaine de l’Indianocéanie au Port-Louis Waterfront, du 25 au 30 octobre, pour commencer», explique Boopen Doobah. Cet événement accueillera des exposants malgaches et d’autres îles de l’océan Indien. Une réunion de bailleurs de fonds devrait ensuite avoir lieu à Madagascar, en janvier prochain. «Nous comptons aussi organiser une réunion conjointe entre les opérateurs du secteur public, privé et des sociétés civiles. Cela afin de mettre en place le projet Zara. A travers ce projet, nous allons promouvoir les produits artisanaux haut de gamme en provenance de Madagascar», ajoute le secrétaire général.

«Madagascar, qui se prépare à entrer dans les normes internationales, a beaucoup à apporter à Maurice dans le secteur alimentaire», explique-t-il. Nombre de produits seraient moins chers dans la Grande île, selon ses dires. Une experte en normes internationales, Clara Calou-Veerapatren, apportera sa contribution pour que tous les produits soient sans reproche.

Les accords de coopération déjà existants entre les deux pays, comme les Iles Vanille, ont également été abordés. «Nous souhaitons consolider la coopération entre les îles. Pour le tourisme médical par exemple, nous voudrions proposer une retraite à Madagascar ou ailleurs dans l’océan Indien où les patients pourraient se reposer après une intervention à Maurice. Des médecins locaux pourraient dès lors faire le suivi médical», propose Boopen Doobah.

Le secrétaire général de cette organisation déplore toutefois la durée du visa octroyé aux Malgaches à Maurice. «Leur visa est d’une durée de 15 jours, alors que le nôtre est d’un mois. Nous lançons un appel aux autorités afin que le visa des Malgaches en voyage à Maurice soit étendu à un mois également», demande-t-il. Une telle initiative faciliterait grandement les échanges, estime-t-il.

La présidence et le secrétariat général de l’ONG reviennent à Maurice pour les deux premières années. Par la suite, c’est le Malgache Félix Madriana qui en prendra la présidence qui sera assurée tour à tour par les deux pays. L’organisation a déjà été enregistrée à Madagascar, et devrait l’être sous peu à Maurice. «Nous ferons une demande au Registrar dans les plus brefs délais», indique le secrétaire général.

Lydia Parson, représentante de la délégation malgache actuellement présente à Maurice dans le cadre du lancement d’Amitié Malgache Mauricienne, confie espérer «que cette association soit florissante et que chacun y gagne».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires