Rezistans ek Alternativ annonce sa candidature aux prochaines élections

Avec le soutien de
Les membres de Rezistans ek Alternativ. Le parti dénonce l’opposition notamment le MMM et Paul Bérenger qui ne jouent plus leur rôle.

Les membres de Rezistans ek Alternativ. Le parti dénonce l’opposition, notamment le MMM et Paul Bérenger, qui ne joue plus son rôle. 

Rezistans ek Alternativ annonce officiellement sa participation aux prochaines législatives. Lors d’un point de presse, ce samedi 23 août, le parti a indiqué qu’il  «présentera des candidats et proposera une alternative politique dans chaque circonscription». Cela, dans un contexte où les élections générales sont proches, avec notamment une «recomposition politique»,  avec une possible alliance entre le MMM et le PTr.
 
Sur ce chapitre, Ian Jacob, membre de ce parti, est d’avis que les deux dirigeants devraient clarifier leur position sur ce sujet une fois pour toutes. «Par respect pour la population, Navin Ramgoolam et Paul Bérenger doivent préciser leur position par rapport à l’alliance et mettre fin à cette situation malsaine qui perdure depuis plus de six mois», a-t-il indiqué.
 
 > Rezistans ek Alternativ annonce sa candidature aux prochaines élections.
 
Le parti compte s’attaquer particulièrement à Paul Bérenger et au MMM qui «n’agissent plus comme l’opposition officielle. Cette situation est en train de créer des dysfonctionnements démocratiques graves». Et «Paul Bérenger est devenu le porte-parole de Navin Ramgoolam». 
 
Rezistans ek Alternativ explique vouloir se positionner comme une vraie alternative. Car les autres nouveaux partis politiques, «n’ont aucun projet politique alternatif et d’innovation. Il n’y a pas de différence entre leur philosophie et celle des partis politiques traditionnels», a relevé Ian Jacob. 
 
D’où la démarche de Rezistans ek Alternativ en se présentant aux prochaines élections pour «apporter une remise en question de la politique communale et une politique économique sociale». 
 

« Pour un retour du peuple chagossien sur son île natale»

 
Rezistans ek Alternativ a aussi évoqué le dossier Chagos. Le parti réclame des mesures immédiates pour «réorienter la position de l’Etat sur les Chagos, et le retour du peuple chagossien sur son île natale», a expliqué Ashok Subron. Pour ce faire, le parti réclame la réinscription de la motion présentée par Maurice à l’Assemblée générale des Etats-Unis, le 11 mai 1990, et retirée le 27 juin de la même année. 
 
Il demande également au gouvernement de prendre des initiatives au niveau de la SADC et de l’Union africaine pour faire revivre le projet Indian Ocean Zone of Peace qui «a été systématiquement saboté par les grandes puissances telles que la Grande-Bretagne, les Etats-Unis et la France car elles ne voulaient pas fermer la base militaire de Diego Garcia». 
 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires