Fusillade de Petit-Verger: les quatre policiers incriminés libérés sous caution

Avec le soutien de

La policière Sneha Anista Ungkoor (à dr.), lors de sa comparution en cour, mercredi. Ses trois coéquipiers et elle ont été libérés sous caution ce vendredi 22 août.

Ils devront chacun fournir une caution de Rs 8 000 et une reconnaissance de dettes de Rs 500 000. Les quatre policiers arrêtés par la Major Crime Investigation Team suite à la fusillade de Petit-Verger ont retrouvé la liberté conditionnelle ce vendredi 22 août, après leur comparution en cour de Mapou.

Ces officiers de police, dont un inspecteur, avaient été appréhendés pour avoir falsifié des entrées dans le Diary Book pour soutenir l’alibi d’Harel Philippe, l’un des suspects arrêtés dans le cadre de l’enquête sur la fusillade de Petit-Verger. Des témoins avaient affirmé qu’il se trouvait à St-Pierre au moment de la fusillade, alors que lui maintenait qu’il se trouvait au poste de police de Grand-Baie, selon les conditions de sa remise en liberté conditionnelle dans une affaire précédente.

Après leur arrestation, les Casernes centrales avaient envoyé un message informant qu’une série de transferts parmi les policiers en poste à Grand-Baie allait être effectuée. Le but: rétablir la confiance des habitants de Grand-Baie en la force policière. Selon un haut responsable de la police, la vague de transferts qui interviendra bientôt vise à démontrer que les Casernes centrales prennent l’affaire au sérieux.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires