Collèges: enseignants et recteurs redoutent l’absentéisme en masse

Avec le soutien de
Au troisième trimestre, les collégiens préfèrent suivre des cours particuliers plutôt que de se rendre en classe… Au grand dam des recteurs.

Au troisième trimestre, les collégiens préfèrent suivre des cours particuliers plutôt que de se rendre en classe… Au grand dam des recteurs.

Les collégiens reprendront le chemin de l’école ce lundi 11 août, après des vacances bien méritées. Quoique certains auront sans doute envie de prolonger un peu leur congé… Une source au ministère de l’Education fait en effet valoir que le taux d’absentéisme peut grimper jusqu’à 80 % ou 90 % vers la fin du troisième trimestre. 

«Rien qu’à la deuxième semaine après la rentrée, nous nous attendons à 40 % d’absentéisme dans les classes supérieures», estime Ally Yearoo, président de l’Education Officers Union (EOU). Les élèves s’absenteront le plus vers le mois de septembre, selon lui. «Les leçons particulières sont la principale cause qui explique l’absentéisme», maintient-il. Et d’ajouter que les mesures annoncées il y a peu par le ministère de l’Education n’ont pas semblé décourager l’absentéisme.

Toutefois, Madoo Ramjee, président de l’Association des recteurs de Maurice, explique que les chefs d’établissement craignent un nouveau phénomène: l’absentéisme chez les élèves de Form IV et de Lower VI. «Auparavant, ces élèves ne s’absentaient pas beaucoup. Mais à présent, même au niveau de la Form IV, les élèves ne viennent plus.Ils disent qu’ils préfèrent réviser à la maison», laisse-t-il entendre.

Lundi dernier, l’Association des recteurs a organisé un atelier de travail. Les thématiques retenues étaient l’indiscipline et l’absentéisme à l’école. «L’absentéisme est un type d’indiscipline. Plusieurs propositions ont été faites, l’on prépare un rapport qui sera soumis prochainement au ministère de l’Education», confie Madoo Ramjee. Une des propositions que l’Association compte faire parvenir aux plus hautes instances est de créer une loi pour rendre l’absentéisme illégal.

«Il est mentionné dans l’Education Act qu’un élève doit avoir 80% de présence pour pouvoir prétendre à une bourse d’études. Mais ce règlement n’a aucun pouvoir», ajoute le recteur. En effet, ce sont dans les Star Schools que d’habitude les élèves de HSC s’absentent le plus. En ce qui concerne le ministère de l’Education, aucune nouvelle mesure n’a été annoncée par rapport à l’absentéisme. L’année dernière, le ministère avait demandé à la direction des écoles de créer un «compressed time table». «Nous n’avons reçu aucune directive à ce sujet jusqu’ici», explique Madoo Ramjee.

Parallèlement, dans les collèges privés, à l’instar du collège du St-Esprit, l’on indique tout mettre en oeuvre pour contrer l’absentéisme des élèves. «La présence de chaque élève sera suivie de près quotidiennement. Dès qu’une absence est remarquée, elle sera signalée aux parents», explique Jacques Malié, le recteur du collège du St-Esprit.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires