Formation du MIE: ces enseignants qui ont choisi de se perfectionner…

Avec le soutien de
190 enseignants ont obtenu leurs diplômes à l’issue de leur formation au MIE à Réduit, ce mardi 5 août. © Ejilen Ramasawmy

190 enseignants ont obtenu leurs diplômes à l’issue de leur formation au MIE à Réduit, ce mardi 5 août. © Ejilen Ramasawmy 

Mieux comprendre les difficultés des élèves pour pouvoir les aider, complémenter l’enseignement et la pédagogie, devenir un meilleur enseignant… Autant de raisons qui ont motivé une centaine d’enseignants à poursuivre des cours auprès du Mauritius Institute of Education (MIE). 190 d’entre eux ont reçu leurs diplômes après plus d’un an d’études, ce mardi 5 août.
 
«Notre diplôme universitaire nous permet d’enseigner mais il ne nous  dispense pas de formation par rapport à la façon de le faire. Ça, on l’apprend à travers le PGCE», confie Annabelle Foo, enseignante au Collège Lorette de Quatre-Bornes. Cette dernière vient de décrocher son PGCE en mathématiques. Cette formation, explique-t-elle, permet à l’enseignant de mieux comprendre ses élèves afin de pouvoir les aider et, surtout, «leur faire partager notre passion pour la matière en question». 
 
Pour Nabiilah Jankee, le PGCE est «un outil, un must». «Je l’ai fait pour devenir une meilleure enseignante. Je trouve que, maintenant, je comprends mieux mes élèves», confie cette enseignante du collège Aleemiah (filles). Elle a, pour sa part, obtenu son PGCE en Arabe. 
 
Annabelle Foo a décroché un PGCE en mathématiques, Eric Barbe, un Teacher’s Diploma pour le primaire, Nabiilah Jankee, un PGCE en Arabe, et Kaviraj Goodoory, un Post graduate diploma in inclusive & special education.
 
Eric Barbe, enseignant à l’école primaire Notre Dame de la Paix RCA a, lui, entamé le Teacher’s Diploma pour le primaire. «Je suis enseignant depuis ces quatorze dernières années. Beaucoup de choses ont changé. D’où ce besoin de s’actualiser. J’arrive à mieux comprendre mes élèves. Je devais aussi me mettre à jour par rapport aux nouveaux sujets introduits dans le cursus scolaire», souligne cet enseignant âgé de 36 ans. 
 
Kaviraj Goodoory, Senior Lecturer en informatique au MIE a, lui, décroché son Post graduate diploma in inclusive & special education. «L’informatique est un outil important quant il s’agit de l’éducation spécialisée», fait-il ressortir. 
 
Ce qu’il retient, c’est son expérience avec les enfants handicapés qu’il a côtoyés. «Ils ont beaucoup de talents. Ce n’est pas de notre compassion dont ils ont besoin, mais de notre compréhension», dit-il. 
 
Demain, une autre cuvée d’enseignants recevront également leur diplôme. C’est surtout, ajoute Annabelle Foo, un moyen pour les enseignants de «faire partager notre passion pour la matière en question à nos élèves». 
 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires