Études supérieures: l’université de Maurice lance 12 nouveaux cours

Avec le soutien de
La semaine dernière, l’«Induction Week» de l’UoM a permis aux nouveaux étudiants de découvrir les lieux.

La semaine dernière, l’«Induction Week» de l’UoM a permis aux nouveaux étudiants de découvrir les lieux.

Après deux mois de vacances, l’université de Maurice (UoM) rouvre ses portes aujourd’hui, lundi 4 août. Cette année, au moins 3 600 nouveaux étudiants iront s’asseoir sur les bancs de la fac mauricienne. Ceux qui se sont déjà inscrits ont pu participer la semaine dernière à une Induction Week qui leur a permis de se familiariser avec l’université, rencontrer des chargés de cours et se faire de nouveaux amis.

La Registrar Rekha Issur-Goorah explique que beaucoup d’étudiants s’inscrivent puis se désistent car ils préfèrent travailler tout en suivant un cours à temps partiel.  L’UoM doit aussi faire face à  la concurrence d’autres institutions tertiaires, comme l’université des Mascareignes et l’Open University, entre autres.

Alors, l’UoM renouvelle ses cours. Romeela Mohee, vice-chancelière, affirme que cette année l’université a introduit des programmes très prisés par les étudiants. Il y a 12 nouveaux cours proposés afin de répondre à la demande du marché local et aux besoins en matière de développement à Maurice.

Ces 12 formations à plein temps sont d’une durée de trois ans. Elles comprennent notamment le BSc (Hons) Accounting, le BSc (Hons) Finance, le BSc Actuarial  Studies ou encore le Bachelor of Law with Honours –LLB (Hons). Les étudiants ont jusqu’au 7 août pour s’inscrire à ces cours.

Quant au Centre for Lifelong Learning qui a été transféré à Ebène, il devrait apporter un nouveau souffle à l’enseignement supérieur. Selon notre interlocutrice, ce centre accueille environ 900 étudiants inscrits pour des cours par correspondance.

Qu’en est-il du niveau des étudiants en devenir ? Rekha Issur-Goorah explique que les critères d’admission restent très élevés. «Pour certains cours, on doit être très exigeant. On demande 3A ou 3A+ aux examens du Higher School Certificate. On ne peut pas prendre plus de 40 élèves, par exemple, dans une classe de génie civil», explique-t-elle.

Il a souvent été reproché à l’UoM que des cours soient dispensés par des chargés de cours à temps partiel. Romeela Mohee confie que cette pratique a été mûrement réfléchie avant d'être entérinée. Elle affirme que les chargés de cours à temps partiel sont soigneusement sélectionnés par les facultés pour assurer l’enseignement de certains cours.

Par exemple, pour le cours de médecine, le choix se porte sur des praticiens qui possèdent une expérience professionnelle pluridisciplinaire. Ils viennent partager leur savoir avec les étudiants. La même procédure s’applique pour d’autres cours comme le droit.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires