Allaitement maternel: un parcours du combattant

Avec le soutien de

La Semaine mondiale de l’allaitement maternel est célébrée du 1er au 7 août. 

«La grande difficulté des femmes est de pouvoir continuer l’allaitement lorsqu’elles reprennent le chemin du travail après les trois mois de congé maternité.» C’est le constat que fait Monique Dinan, du Mouvement d’aide à la maternité (MAM), alors que la Semaine mondiale de l’allaitement maternel est célébrée du 1er au 7 août. L’objectif est de promouvoir cette pratique qui permet aux nourrissons de jouir d’une meilleure santé, selon des professionnels du domaine.

Mais pour certaines femmes, cela peut s’avérer  un vrai parcours du combattant. Outre le fait d’avoir à jongler avec leur travail, il y a aussi de nombreuses «craintes» auxquelles elles ont à faire face. Selon Monique Dinan, des femmes pensent qu’en allaitant leur bébé, leur silhouette sera déformée. Certaines cessent ainsi d’allaiter assez tôt, d’autant plus que le lait infantile est facilement disponible dans les supermarchés.

«Il ne s’agit pas que de nourrir le bébé, mais aussi de lui permettre de sentir cette présence maternelle», souligne Monique Dinan. Elle souhaite sensibiliser les femmes aux bienfaits d’allaiter au-delà des premiers trois mois. «Cette sensibilisation doit se faire dès l’adolescence. Il ne faut pas attendre le dernier moment pour s’informer des multiples bienfaits de l’allaitement», affirme-t-elle.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires