Stages en entreprise: le projet lancé avec une majorité de filles comme participantes

Avec le soutien de
Emilie Pauline, Deborah Leung Chew et Deeptee Sunkur font partie des jeunes qui effectueront des stages en entreprise durant les vacances.

Emilie Pauline, Deborah Leung Chew et Deeptee Sunkur font partie des jeunes qui effectueront des stages en entreprise durant les vacances.

Le Mauritius Institute of Training and Development (MITD), la Mauritius Cane Industry Authority, la Mauritius Revenue Authority (MRA)… Ce sont quelques-unes des entreprises dans lesquelles des élèves de Lower VI effectueront des stages durant les vacances de juillet-août. Cela, dans le cadre du Work Placement Programme du Human Resource Development Council (HRDC), qui a été lancé ce lundi 21 juillet à Ebène. Au total, 160 élèves, dont une majorité de filles, seront placés dans 30 entreprises.
 
«Je suis stressée. Mais je vais devoir me débrouiller», confie Emilie Pauline, élève au collège Mauritius. Elle effectuera son stage au MITD. «Grâce à cette expérience, je vais pouvoir devenir plus responsable», ajoute-t-elle. Pour Deborah Leung Chew, scolarisée au Couvent de Lorette de Port-Louis, ce sera également l’occasion de devenir plus indépendante. «Je vais me retrouver face à des gens que je ne connais pas», soupire la jeune fille qui se rendra à l’université de technologie de Maurice. Mais l’appréhension laisse vite place à l’excitation de découvrir un tout nouveau monde.
 
Deeptee Sunkur, élève au collège Soondur Manrakhan et qui sera affectée à la MRA, se veut ainsi optimiste. «De nos jours, sans l’expérience acquise sur un lieu du travail, il est difficile de décrocher un emploi. J’espère que ces deux semaines vont beaucoup m’apprendre», déclare-t-elle.
 
Présent ce lundi à Ebène, le ministre de l’Education devait faire ressortir qu’il y a un décalage entre les aptitudes des jeunes et les demandes des employeurs. «Malheureusement, beaucoup de jeunes gens n’ont pas d’expérience professionnelle et les employeurs sont nombreux à ne pas vouloir leur donner une chance car ils n’ont pas été formés. D’où l’importance des initiatives prises pour faciliter la transition de l’école au monde du travail», souligne Vasant Bunwaree.
 
Afin d’être mieux préparés, les élèves ont eu droit à une présentation de la Head Human Resources de la Financial Services Commission, Namita Jagarnath-Hardowar. Cette dernière les a introduits au secteur des services financiers, et leur a fait part des attentes des employeurs, de l’attitude à adopter, de la façon de se vêtir, entre autres.
 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires