Black-out en 2015 : Bérenger réaffirme ses craintes malgré les explications de Beebeejaun

Avec le soutien de

Lors d’un point de presse ce samedi 19 juillet, Paul Bérenger a surtout commenté la situation énergétique du pays. 

«Le pays est en train de jouer avec le feu.» C’est ce qu’a soutenu le leader du MMM, Paul Bérenger, lors d’un point de presse ce samedi 19 juillet. Il faisait référence à la situation énergétique dans le pays et a insisté sur le fait qu’un black-out est à craindre d'ici 2015. Et il s’est montré sceptique quant aux propositions de Rashid Beebeejaun pour éviter un tel scénario.
 
Les solutions du gouvernement pour assurer une fourniture énergétique adéquate portent notamment sur l’achat de quatre générateurs de 15 mégawatts pour permettre au pays de produire de l’électricité d’ici 2015. La deuxième solution avancée par le Deputy Prime Minister : convaincre la centrale de Médine et  celle de Beau-Champ de renouveler leur contrat. «C’est peu probable qu’elles acceptent», a souligné le leader de l’opposition. Car, dit-il, «Beau-Champ a déjà expliqué qu’elle avait décidé d’envoyer ses équipements en Tanzanie».
 
Le projet CT Power était une autre solution envisagée. Mais Paul Bérenger doute que ce projet puisse se matérialiser. Il indique qu’il existe «beaucoup de zones d’ombre», notamment concernant l’identité des actionnaires, entre autres. Il a expliqué que le ministère des Finances n’a pas obtenu, jusqu’à aujourd’hui, les renseignements demandés par rapport à la capacité de financement de CT Power. Il est de ce fait «hasardeux» de compter sur une contribution de CT Power, a-t-il indiqué. 
 
Selon le leader du MMM, il faut faire appel à la Banque mondiale et à la Banque africaine de développement et leur demander d'envoyer une équipe pour étudier le problème. «C’est sur la base des recommandations de cette équipe que le gouvernement devrait prendre sa décision», a-t-il souligné.
 

Le métro léger

 
Le projet de métro léger impliquera des investissements considérables, a ajouté le leader des Mauves. Ce qui amène Paul Bérenger à s’interroger sur ce projet. Il devrait notamment axer sa Private Notice Question de mardi sur la question. Il a dit, en outre, avoir relevé  un paradoxe entre le projet de métro léger et la politique gouvernementale. Le fait quel'Etat construit des routes et encourage des particuliers à acheter des voitures constituerait un paradoxe, selon lui.
 

Les Airbus d’Air Mauritius

 
Paul Bérenger a aussi évoqué la décision d’Air Mauritius d’augmenter sa flotte en faisant l’acquisition de six nouveaux Airbus. «Air Mauritius a probablement fait le bon choix», indique-t-il. Mais il s’est interrogé sur la vitesse avec laquelle cette décision a été prise. Paul Bérenger a précisé que la compagnie devra s’expliquer après les élections. 
 
Commentant la situation politique, le leader de l’opposition a soutenu qu’il ne croit pas que Navin Ramgoolam ira jusqu’au bout de son mandat. «Dans l’intérêt national, les élections devraient être organisées dans les plus brefs délais», a-t-il souligné, en ajoutant que la question d’une alliance est «secondaire». 
 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires