Événementiel: deux jeunes Mauriciens décollent en Asie

Avec le soutien de

Après avoir eu du succès en Asie, Veemal Gungadin et Jonathan Easton lorgnent désormais les marchés africain et américain.

L’amitié sur les bancs du collège du Saint-Esprit s’est consolidée en partenariat d’affaires. Et leur notoriété, c’est en Asie, surtout à Singapour, qu’ils l’ont bâtie. Veemal Gungadin et Jonathan Easton, deux Mauriciens âgés de 33 ans, étaient au pays dans le cadre de l’organisation de la Mauritius Africa Partnership Conference les 25 et 26 juin.

Leur compagnie GlobalSign. in Pte Ltd, incorporée à Singapour est, en effet, l’organisatrice officielle de cet événement. Et les deux jeunes entrepreneurs comptent bien en profiter pour faire étalage des services et prestations qu’ils proposent.

L’amitié entre Veemal Gungadin et Jonathan Easton remonte à leur adolescence. Lorsque le temps est venu de poursuivre leurs études universitaires, l’un a décidé de s’envoler pour l’Australie, tandis que l’autre a opté pour Singapour. Malgré les 2 400 milles qui les séparaient, ils ont gardé contact. Jusqu’à ce que leur vienne l’idée de fonder leur entreprise à Singapour.

Démarrage long et ardu

Le démarrage a été long et ardu. Au fil du temps, afin de renforcer leur crédibilité et leur image de marque, les deux entrepreneurs se sont concentrés sur des projets de réservation et de logiciels pour la gestion des événements. C’est ainsi qu’ils réussissent à obtenir de plus gros contrats.

Ils ont été aidés en cela par la propension du gouvernement singapourien à attribuer des projets aux petites et moyennes entreprises. D’ailleurs, même aujourd’hui, le gouvernement figure parmi les secteurs clés auxquels ils vendent leurs services.

SingTel, le cabinet du Premier ministre singapourien, MediaCorp, Earth Hour et Forbes sont quelques-unes des marques qui font appel à GlobalSign.in. L’entreprise compte 18 employés au Singapour et quelque 22 autres affectés dans leur filiale au Myanmar.

Devant le succès de GlobalSign. in, Veemal Gungadin et Jonathan Easton ontr eçu plusieurs propositions de rachat de la part de sociétés opérant aux États-Unis.«Nous les avons rejetées, car nous croyons fermement dans nos prestations et nos produits», disent-ils.

Après avoir réalisé des projets en Indonésie, à Singapour, à Hong Kong et au Myanmar, les deux amis se lancent maintenant sur la scène mondiale pour entamer leur prochaine phase de croissance. Ils lorgnent notamment les marchés africain et américain. «Nous lancerons très bientôt un nouveau service en ligne de réseautage social pour la business community qui permettra, tout comme Facebook, aux utilisateurs de publier du contenu et d’échanger des messages», confie Jonathan Easton.

À cette fin, ils sont en train de construire leur plateforme d’hébergement de services (SaaS), baptisée GEVME, sigle qui signifie Great Events Made Easy (la gestion de grands événements rendue facile). «Ayant travaillé avec les organisateurs pendant plus de six ans sur des milliers d’événements et après avoir orchestré plus de 10 000 campagnes par mail, nous comprenons mieux la douleur des organisateurs des événements, en particulier le traitement de leurs données événementielles », soutiennent les deux jeunes hommes.

Le tandem aidera les organisateurs à constituer et gérer l’ensemble de leur logistique organisationnelle, à compter des invitations pré-événementielles, l’expérience de l’événement en soi jusqu’à la communication post-événementielle et la centralisation de la collecte de données sur une unique plate-forme. Cela devrait profiter aux organisateurs non seulement en Asie mais aussi dans le monde entier, car disent Veemal Gungadin et Jonathan Easton, les difficultés sont les mêmes. Les deux amis restent résolument optimistes quant à l’avenir.

Vous souhaitez participer à notre rubrique Mauriciens du monde? Contactez nous: contact@lexpress.mu

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires