Échiquier politique: nouvelle nomination pour Richard Duval au PTr ?

Avec le soutien de
L’ancien president de la SPDC a soumis sa démission comme membre du PMSD hier, mercredi 16 juillet.

L’ancien president de la SPDC a soumis sa démission comme membre du PMSD hier, mercredi 16 juillet.

Plus d’un mois après le départ du Parti mauricien social- démocrate (PMSD) du gouvernement, Richard Duval a soumis sa démission comme membre du parti hier, sans donner d’explication. Mais, selon nos recoupements, l’ancien président de la State Property Development Company (SPDC) compte adhérer au Parti travailliste (PTr) avec, à la clé, une nouvelle nomination «beaucoup plus intéressante». Pas pour l’instant mais après les prochaines législatives. 
 
Richard Duval souhaiterait également décrocher un ticket aux prochaines législatives. Il nous revient qu’il s’est entretenu avec le chef du gouvernement, hier, avant de faire connaître sa décision au secrétaire général du PMSD Mamade Khodabaccus. Xavier-Luc Duval, le leader des Bleus, n’a pas voulu commenter ce départ, laissant le soin au président du parti Maistry Ramalingum de parler à l’express. «Il ne nous a pas donné d’explication sur sa démission. Quand on est dans l’opposition, il y a des sacrifices à faire. Il n’est peut-être pas prêt à faire des sacrifices et il n’est plus motivé.». Il dit toutefois regretter le départ de Richard Duval.
 
Le frère cadet de l’ancien ministre des Finances, qui a abandonné son poste à la SPDC quand son parti a claqué la porte du gouvernement le 6 juin, est poursuivi devant le tribunal de Port-Louis après un accident de la route survenu à Pailles le 20 juillet 2013. Il lui est reproché d’avoir conduit sa voiture «without due care and attention», avec une concentration d’alcool au-delà de la limite légale et d’avoir refusé de se soumettre à un alcootest.
 
Mais on se souvient surtout de son évincement aux législatives de 2010. Richard Duval n’avait pas obtenu de ticket après le scandale Cindy Legallant. Celle-ci avait été arrêtée le 23 juillet 2008 par la brigade antidrogue à sa descente d’avion de Paris, avec des comprimés de Subutex d’une valeur de Rs 23 millions. Député de la circonscription n° 12, Mahébourg-Plaine-Magnien à l’époque, Richard Duval est intervenu pour qu’elle ait accès au VIP Lounge de l’aéroport de Plaisance.
 
En 2011, Richard Duval a été entendu par les enquêteurs de la brigade anticorruption à la suite d’une affaire de corruption. Il lui était reproché d’avoir été présent lors d’une réunion visant à verser un pot-de-vin d’une centaine de milliers de roupies à des employés de la Tourism Authority pour l’obtention d’un permis d’opération pour un bateau de plaisance.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires