Pakistan: l'armée et des drones US ont fait au moins 50 morts

Avec le soutien de

Le Pakistan connaît actuellement un regain de violence alors que les Etats-Unis s'efforcent d'affaiblir les taliban avant le retrait de la majeure partie de leurs troupes d'Afghanistan, après 12 ans de présence militaire massive.
 
En Afghanistan, l'un des attentats les plus meurtriers depuis un an a fait au moins 89 morts mardi, une voiture piégée ayant explosé sur un marché bondé dans la province de Paktika, dans l'est, près de la frontière avec le Pakistan.
 
Les taliban et d'autres groupes armés liés à Al Qaïda combattent depuis des années à la fois en Afghanistan et au Pakistan, en profitant entre autres de l'incapacité du pouvoir pakistanais à contrôler certaines régions frontalières à population majoritairement pachtoune.
 
Mais la coordination a toujours été rare entre les opérations menées par l'armée pakistanaise et celles lancées par les forces américaines et afghanes.
 
Mercredi, l'aviation pakistanaise a tué 35 activistes présumés dans la vallée de Shawal, séparée par la frontière de la province afghane de Paktika, ont expliqué des responsables militaires pakistanais.
 
Les raids ont visé des membres des taliban pakistanais et des combattants ouzbeks et arabes, ont-ils précisé.
 
Le bilan n'a pas pu être confirmé par des sources indépendantes.
 
Quelques heures plus tôt, des drones américaines avaient pris pour cible des activistes à Datta Khel, une ville du Nord-Waziristan, là encore près de la frontière avec l'Afghanistan. Malik Wakil Khan, un habitant, a déclaré que 18 corps avaient été retrouvés dans les décombres d'une résidence.
 
Les forces de sécurité pakistanaises ont parlé de 15 à 20 tués, en expliquant qu'il n'y avait aucun lien entre les frappes aériennes dans la vallée de Shawal et l'attaque américaine dans le Nord-Waziristan.
 
Le Pakistan condamne régulièrement les attaques de drones américaines, auxquelles elles reprochent de tuer des civils et de violer sa souveraineté. Mais certains responsables, parmi lesquels un ancien président, ont déclaré que l'armée en avait secrètement approuvé certaines dans le passé. 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires