Ramgoolam : «Le PTr déclarera son appartenance ethnique» 

Avec le soutien de

Les piques à l’encontre du PMSD et du MSM n’ont pas manqué au Parlement ce vendredi 11 juillet. C’est avec mordant que Navin Ramgoolam a déploré la position adoptée par les deux partis sur le Constitutional (Declaration of Community) (Temporary Provisions) Bill présenté au Parlement. Il a souligné que cette formule ne sera appliquée qu’une seule fois et que chacun a une part de responsabilité  en tant que député. 
 
Critiquant ceux qui trouvent des difficultés partout, Navin Ramgoolam a souligné qu’il y aura toujours des personnes qui ne proposent pas de solutions mais qui sont rapides en ce qu’il s’agit de faire en sorte que la solution proposée ne fonctionne pas. Il a ainsi indiqué qu’au PTr, les membres déclareront leur appartenance ethnique même s’il est d’avis qu’«il est temps qu’on s’identifie comme des Mauriciens et non comme appartenant à des communautés distinctes».
 
Evoquant la proposition de Xavier Duval selon laquelle le gouvernement pourrait refaire un recensement pour remplacer celui de 1972 au lieu de cet amendement transitoire, il a déclaré qu’une telle option ne peut être envisagée. «Nous ne le pouvons pas et nous ne le pouvons pas, même si nous ne sommes pas satisfaits avec ce recensement. Nous n’avons pas d’autres alternatives.»
 
> Summing up de Navin Ramgoolam au Parlement ce vendredi 11 juillet.
 
Ce qu’il fallait faire, c’est éviter la violation à l’article 25(b) de la convention des Nations unies, c’est ce que nous avons fait, a expliqué le Premier ministre en soulignant que c’était cela le souci premier. Cela vient à bout du fait  qu’un candidat doive déclarer son appartenance ethnique avant de pouvoir participer aux élections.
 
Les recommandations des Nations unies portaient également sur le fait que Maurice pourrait aussi songer à trouver un système électoral sans se baser sur la communauté. Ce qui viendra par la suite avec le projet de loi sur la réforme. «Mais si nous faisons cela, la question d’un recensement ne se pose même pas. C’est aussi simple que cela. Je ne veux pas me montrer impoli mais pensez-vous réellement que quelqu’un de sensé pensera à refaire un tel recensement ? Avez-vous idée de ce que cela représente ?» s’est étonné le PM en faisant notamment référence à la proposition du PMSD. 
 

La proposition de Guimbeau

 
Elaborant sur les commentaires du député Guimbeau à l’effet que cet amendement crée deux types de candidats, ceux qui déclareront leur appartenance ethnique et ceux qui ne le feront pas, le PM a concédé qu’une telle formule n’était pas juste et que c’est justement ceux qui se déclarent Mauriciens qui seront pénalisés. Mais, «il n’y a pas d’autre solution. C’est le prix à payer».
 
En guise de conclusion le Premier ministre a dit sa fierté d’être du bon côté de l’histoire. Non sans envoyer une pique du côté du MSM et du PMSD. «Vous êtes surpris que le PTr et le MMM se rapprochent. C’est normal parce que nous savons c’est quoi la démocratie. Nous avons nos différences mais nous avons le même point de vue sur cette question. Et vous vous étonnez que l’on se rapproche ? Vous vous êtes des rétrogrades !», a-t-il lancé. 
 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires