Navin Ramgoolam s’en prend aux «mentalités rétrogrades» au Parlement

Avec le soutien de

«Je ne reconnais plus Xavier-Luc Duval. Son esprit est rempli de pensées communales.» Navin Ramgoolam a déploré ce vendredi 11 juillet, la manière de faire de plusieurs députés, dont le leader du PMSD, sur l’amendement transitoire à la Constitution, le Constitutional (Declaration of Community) (Temporary Provisions) Bill. Il a repris vertement Aurore Perraud, Cehl Meeah ou encore Pravind Jugnauth. 
 
Xavier-Luc Duval n’hésitera cependant pas à contester les affirmations de Navin Ramgoolam. Soulevant un «point of order», il a voulu savoir où dans son discours a-t-il tenu des propos communaux. Et la réponse du Premier ministre était lapidaire : «The whole bloody speech was communal», a-t-il répliqué. 
 
L’ancien vice-PM et ministre des Finances ne sera pas la seule cible de Navin Ramgoolam. Le leader du MSM en a aussi pris pour son grade. Le chef du gouvernement a critiqué Pravind Jugnauth pour ses propos sur le Best Loser System. Des propos que le PM a trouvés «déroutants». «Qui peut prédéterminer qui sera candidat ou encore qui gagnera aux prochaines élections ? On ne peut pas choisir les sièges pour les Best Losers avant la tenue des élections», a rétorqué Navin Ramgoolam qui a indiqué qu’il s’agissait là de propos absurdes. 
 
Quant aux propositions de Cehl Meeah d’ignorer le jugement du comité des droits humains des Etats-Unis, Navin Ramgoolam soulignera que cette instance «ne peut pas légalement nous forcer à obtempérer». Mais il y aura des conséquences. «Nous risquons des sanctions de l’Union européenne. On risque de ne pas recevoir l’assistance financière», a fait ressortir Navin Ramgoolam.  
 
S’attaquant à Aurore Perraud, le PM a souligné qu’il est impensable qu’une députée puisse dire qu’une certaine catégorie de personnes ne trouve pas d’emplois au sein du gouvernement. Et malgré les contestations de la députée du PMSD, il a précisé qu’elle a même tenu de tels propos devant la télé et les membres du public. «Peut-être qu’elle est jeune, c’est pour cela qu’elle a réagi ainsi, mais il faut se montrer responsable», a rétorqué Navin Ramgoolam. Et ce dernier d’indiquer qu’il y a la Public Service Commission, ou encore la Disciplined Forces Service Commission qui sont indépendantes.  «Le monde n’est pas parfait. Il y a des gens qui agissent de manière discriminatoire. Mais mon gouvernement fait tout pour venir à bout de telles injustices. I believe that all humanity is one.»
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires