Parlement: Ganoo «choqué par les propos communaux de certains députés»

Avec le soutien de
Alan Ganoo a, lors de son discours au Parlement ce vendredi 11 juillet, qualifié le mini-amendement constitutionnel d’«avancée majeure».

Alan Ganoo a, lors de son discours au Parlement ce vendredi 11 juillet, qualifié le mini-amendement constitutionnel d’«avancée majeure». 

De la «politique de bas étage», des «discours à forts relents communaux»… Alan Ganoo n’y est pas allé de main morte pour sermonner certains députés au Parlement, ce vendredi 11 juillet. Cela, dans le cadre des débats sur le mini-amendement constitutionnel qui devrait être voté dans le courant de la soirée. 
 
Alan Ganoo s’est dit «choqué» par des propos tenus par certains membres lors de la dernière séance. «Des propos tenus par un membre en particulier ont été outrageants», a-t-il lancé.
 
Alan Ganoo est également revenu sur des propositions faites au Parlement, notamment celle de Xavier-Luc Duval qui a dit souhaiter que le recensement communal de 1972 soit remis à jour. Mais, cela serait «désastreux pour notre unité», a soutenu le député mauve. «Pourquoi Xavier-Luc Duval veut-il perpétuer cette violence psychologique», s’est demandé Alan Ganoo. «Aucun Mauricien ne devrait se voir imposer une identité.»
 
Concernant le mini-amendement lui-même, Alan Ganoo parle d’une «avancée majeure». «Pour la première fois, des candidats à des élections générales n’auront pas à déclarer leur appartenance ethnique», indique-t-il. Il devait reconnaître que la formule de Rama Sithanen n’est pas «idéale», mais qu’il a été difficile de trouver une autre solution.
 
Selon lui, la solution «idéale» serait l’introduction d’un «Comprehensive Bill» pour la réforme électorale, qui apportera un système électoral plus équitable, une meilleure représentativité des femmes et abolira l’obligation pour des candidats aux élections de déclarer leur appartenance ethnique. Mais, dit-il, la population doit être au courant des tenants et aboutissants. «C’est pourquoi il faut un mandat de la population pour amener une réforme électorale», soutient Alan Ganoo.
 
Répondant aux critiques émises sur la participation du MMM au comité Faugoo, Alan Ganoo a répondu que le MMM plaide en faveur d’une réforme électorale depuis de nombreuses années. «Le MMM n’était pas en train de demander de quelconques avantages.» «Il est clair que le MMM va, seul ou en alliance, tout faire pour mettre en œuvre la réforme électorale», a-t-il ajouté.
 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires