Mini-amendement: Cehl Meeah demande au PM de retarder le vote

Avec le soutien de
Le leader du FSM a demandé au PMSD et au MSM de voter contre le mini-amendement constitutionnel.

Le leader du FSM a demandé au PMSD et au MSM de voter contre le mini-amendement constitutionnel.

«Le projet de loi a beaucoup de unintended consequences. Le Premier ministre doit revoir le Constitutional (Declaration of Community) (Temporary Provisions) Bill.» C’est ce qu’a indiqué Cehl Meeah qui était face à la presse, ce vendredi 11 juillet. Le leader du FSM a également demandé au PMSD et au MSM de voter contre le projet de loi. Le mini-amendement sera, en effet, soumis au vote au Parlement cet après-midi.

Selon Cehl Meeah, beaucoup de gens ne comprennent rien au projet de loi, et il faut consulter la population. Le mini-amendement, martèle-t-il, est une «farce». Il devait, dans la foulée, s’en prendre à Rama Sithanen «qui demande aux candidats de déclarer leur appartenance ethnique».

Revenant sur son intervention à l’Assemblée nationale, lundi dernier, Cehl Meeah devait réagir face aux «interruptions» de Paul Bérenger. Il fera référence à un jugement de la cour de New South Wales, en Australie, où un juge avait statué qu’il ne faut pas interrompre un parlementaire lors de son intervention. Et d’ajouter que «c’est le Speaker qui gère le débat».

>Cehl Meeah a lancé un appel à l'opposition de ne pas voter le mini-amendement constitutionnel.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires