Amendement transitoire: Satish Faugoo rassure

Avec le soutien de

«Je demande à tous les honorables membres de bien lire le projet de loi.» Cette phrase lâchée par l’Attorney General lors de son intervention reflète sa conviction à l’effet qu’il y a beaucoup d’incompréhension autour de la formule transitoire proposée par l’expert en systèmes électoraux, Rama Sithanen. Une formule qui est censée rendre effective la nomination des Best Losers après les législatives, en sachant qu’il n’y aura pas d’obligation de déclaration d’appartenance ethnique imposée aux éventuels candidats. La formule de Rama Sithanen vient justement apporter une solution d’exception au cas où au moins un  candidat qui n’aurait pas déclaré sa communauté est élu sous le système de First Past the Past.

Satish Faugoo s’est évertué à expliquer que, si tel est le cas, la déclaration des 62 élus ne sera pas prise en compte. Et le Commissaire électoral devra alors s’appuyer sur la moyenne issue des résultats de neuf dernières élections générales depuis 1976. «Les résultats des prochaines législatives seront alors remplacés par cette moyenne pour les besoins du Best Loser System», a-t-il expliqué.

Selon lui, le leader du Mouvement socialiste militant (MSM), Pravind Jugnauth n’a pas compris le projet de loi. Cependant, a-t-il concédé, Pravind Jugnauth a raison de dire que la commission électorale peut d’ores et déjà faire le calcul de base. Mais, «il est faux de dire que des communautés seront pénalisées puisque le mode de calcul du BLS ne change pas».

Il n’y a pas de  «hidden agenda» a conclu l’Attorney General en précisant que les faits sont connus de tous et les chiffres sont facilement vérifiables.

Consultez le Constitution (Declaration of Community) (Temporary Provisions) Bill

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires