L'Argentine en demi-finales en battant la Belgique 1 à 0

Avec le soutien de

L'Argentine s'est qualifiée pour les demi-finales du Mondial-2014 en battant une ambitieuse mais décevante Belgique 1 à 0, samedi au stade Mané-Garrincha de Brasilia.
 
Pour une place en finale, l'Argentine sera opposée mercredi à Sao Paulo au vainqueur du quart de finale Pays-Bas - Costa Rica, qui se joue ce samedi (17H00 locales, 20H00 GMT) à Salvador de Bahia.
 
Double championne du monde (1978, 1986) et finaliste en 1990, l'Albiceleste retrouve le dernier carré pour la quatrième fois de son histoire.
 
Poussée par 30.000 supporters, l'Albiceleste a assuré le service minimum grâce au réveil d'Higuain qui a signé son premier but du Mondial en tout début de match.
 
L'attaquant de Naples a récupéré une passe contrée de Di Maria et a repris instantanément de volée des 18 m pour tromper Courtois (8). Higuain a encore trouvé la transversale (55) avant d'être remplacé par Gago (81).
 
Messi s'est montré plus discret qu'à son habitude: un coup franc au-dessus (40) et une contre-attaque rondement menée mais au terme de laquelle il a buté sur l'excellent gardien de l'Atletico Madrid (90+3).
 
Les Diables Rouges ont été bien timides et n'ont guère inquiété Romero hormis sur une tête de Mirallas, préféré à Mertens, juste à côté de la cage (42).
 
En seconde période, les hommes de Wilmots se sont bien lancés à l'assaut du but argentin mais de façon désordonnée et sans toujours une grande conviction à l'image d'Hazard, présenté comme la perle du Plat pays mais qui ne s'est distingué que par un carton jaune (53). Le joueur de Chelsea, transparent, a d'ailleurs cédé sa place à Chadli (75).
 
A l'heure de jeu, Wilmots a poursuivi son coaching avec les remplacements de Mirallas par Mertens et Origi par Lukaku. Mais rien n'y a fait.
 
En 1986 au Mexique, l'Argentine avait battu en demi-finales la Belgique (2-0), sur un doublé de Maradona. Les Diables Rouges avaient enregistré leur meilleur résultat en Coupe du monde avec une quatrième place. Ils devront encore patienter pour faire oublier leurs glorieux aînés.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires