Mini-amendement: un vote attendu tard dans la soirée

Avec le soutien de

Les élus ont repris le chemin de l'Assemblée nationale ce vendredi 4 juillet.

C’est avec l’élection du Deputy Speaker et du Deputy Chairman of Committees que la séance parlementaire de ce vendredi 4 juillet démarrera. Le Constitution (Declaration of Community) (Temporary Provisions) Bill sera ensuite formellement présenté. Cet amendement est une mesure provisoire qui ne servira que pour les prochaines élections. Il permettra à ceux qui ne le souhaitent pas de ne pas décliner leur appartenance ethnique.

Une dizaine d’intervenants devrait prendre la parole lors de cette séance. Et un vote est attendu tard dans la soirée.

Déjà, le MMM, qui compte 19 élus, a annoncé qu’il votera en faveur du mini-amendement. Le MSM, 9 élus, a aussi indiqué hier, jeudi 3 juillet, qu’il votera pour, malgré quelques réserves légales. La majorité parlementaire, soit le Parti travailliste et Michael SikYuen, compte 33 voix, ce qui ferait un total de 61 votes.

D’autres partis maintiennent, eux, le suspense quant à leurs intentions de vote. Le leader du PMSD a ainsi déclaré ce matin que les élus Bleus voteront pour ce texte de loi à une condition: que le gouvernement organise un référendum sur la question du Best Loser System (BLS). Le leader du FSM n'a également pas dévoilé sa position.

Ashok Subron, lui, ne cache pas sa satisfaction. Le vote de ce projet de loi, qui semble désormais quasi-certain, ouvrira «une brèche» dans laquelle «devront s’engouffrer» les militants et divers mouvements citoyens qui luttent pour que l’appartenance communautaire ne soit plus inscrite dans la Constitution, déclare-t-il.

Un enthousiasme que ne semble pas partager Ivan Collendavelloo. «Si demain, les candidats du PTr, du MMM, du MSM et du PMSD ne déclarent pas leur appartenance ethnique, qu’est-ce qui se passera ?» Selon le fondateur du Muvman Liberater, une telle situation permettra à de «petits partis extrémistes» d’être élus au Parlement à travers le BLS. Il leur suffirait pour cela de décliner leur communauté, ce qui leur assurerait quasiment un siège à travers le BLS, estime l’ancien mauve.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires