Mini-amendement constitutionnel: le MSM devrait préciser sa position ce jeudi

Avec le soutien de
La position du MSM concernant le mini-amendement constitutionnel est attendue ce jeudi 3 juillet.

La position du MSM concernant le mini-amendement constitutionnel est attendue ce jeudi 3 juillet.

Si Rezistans ek Alternativ se réjouit que ce mini-amendement constitutionnel soit enfin présenté à l’Assemblée, reste à voir si dans le concret Maurice aura fait un bond en avant en ce qu’il s’agit de la déclaration d’appartenance ethnique d’un candidat aux élections. Hier, mercredi 2 juillet, sans préciser sa position sur le vote des Transitional Provisions au Parlement ce vendredi, le PMSD a cependant clairement indiqué qu’il ne compte pas modifier sa manière d’aborder les élections. Ainsi, ses candidats déclareront leur appartenance ethnique.

Commentant ce mini-amendement, le leader des Bleus, Xavier-Luc Duval, avait aussi indiqué qu’il  comporte «des failles majeures». Laissant entendre qu’il est probable que les Bleus choisissent la voix de la contestation plutôt que celle du consensus.

D’autres ministres rouges, à l’instar de Hervé Aimée, des Collectivités locales, a aussi directement expliqué qu’il est mauricien mais aussi créole. Ce qui laisse présager qu’il revendiquera également son appartenance ethnique. Quant au vote sur l’amendement ce vendredi, au Square Guy Rozemont l’on parle d’une réunion du groupe parlementaire qui sera convoquée avant la reprise. Mais on se demande qui au PTr osera voter contre un projet de loi présenté par Navin Ramgoolam ?

Autre parti qui entretient le flou sur ses intentions de vote : le MSM. Une réunion était du reste prévue entre ses élus et ses légistes hier pour discuter de l’amendement constitutionnel.

Commentant les positions du MSM et du PMSD mardi, le leader des Mauves a, lui, estimé qu’il est «honteux que ces partis n’ont pas encore déclaré ce qu’ils comptent faire. Si quelqu’un envisage de ne pas voter, il va à l’encontre du ruling des Nations unies et se montrera archaïque», a-t-il notamment fait valoir.

>Paul Bérenger critiquant la position du PMSD et du MSM sur le vote

de l’amendement constitutionnel.

Paul Bérenger s’est dit cependant confiant que le mini-amendement aura la majorité au Parlement, «même s’il est souhaitable qu’il y ait une majorité».  Du côté du MMM, une liste de trois intervenants a été arrêtée lors du bureau politique, hier. Outre le leader de l’opposition, le leader adjoint Alan Ganoo et Reza Uteem prendront la parole.

Le vote, au MMM, sera dicté par la position du parti. De fait, les 19 députés mauves voteront en faveur de l’amendement constitutionnel. D’autant plus que Paul Bérenger n’arrête pas de dire que la proposition initiale pour cet amendement transitoire vient de son parti.

Ainsi, les débats autour du (Declaration of Community) (Temporary Provisions) Bill 2014 devraient être bouclés en une soirée.  Les principaux groupes parlementaires ne prévoient pas de longues interventions sur ce projet de loi.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires