Enseignement supérieur: virulente sortie de Steve Obeegadoo contre Rajesh Jeetah

Avec le soutien de
Steve Obeegadoo, de la commission de l’éducation du MMM, a proposé un programme de relance de l’enseignement supérieur, ce mardi 1er juillet.

Steve Obeegadoo, de la commission de l’éducation du MMM, a proposé un programme de relance de l’enseignement supérieur, ce mardi 1er juillet.

«C’est un sentiment d’exaspération que nous exprimons aujourd’hui.»Le président de la commission éducation du MMM, Steve Obeegadoo, est sorti de ses gonds, ce mardi 1er juillet. La raison de cette exaspération : l’inaction des autorités face aux récents scandales dans le domaine de l’éducation supérieure.

Selon Obeegadoo, le principal responsable de ces problèmes n’est autre que le ministre de l’Education supérieure en personne : Rajesh Jeetah. Il s’exprimait lors d’un point de presse de la commission éducation du MMM.

Faisant un état des lieux, le président s’est inquiété du sort des étudiants des universités récemment impliquées dans plusieurs scandales. «Rien ne change. Aucune de ces universités n’a fait l’objet de véritables poursuites en cour», a-t-il regretté. Steve Obeegadoo s’est particulièrement interrogé sur l’affaire D.Y. Patil : «Où sont les rapports du ministère, de la TEC et de M. Pillay ?»

Selon le député, le nouveau conseil d’administration de la Tertiary Education Commission  (TEC) n’est guère plus efficace que l’ancien. «La majorité des personnes faisant partie de ce conseil d’administration n’ont pas d’expérience dans le secteur de l’Education. Et la TEC n’a mis en place aucune stratégie pour stopper la dérive, alors que Bakshi et le ministre Mohamed se préoccupent des caméras», a-t-il dénoncé.

Prenant la parole à son tour, Françoise Labelle s’est penchée sur le sort des étudiants étrangers à Maurice. Elle estime qu’ils sont victimes d’un «traitement inhumain». Elle a évoqué les cas du DIEG et de Spherinity. «Ces étudiants ne se voient plus dispensés de cours, leur visa expire et ils sont contraints de faire des petits boulots pour survivre», s’est-elle exclamée.

Pour la commission de l’Education du MMM, la coupe est pleine. «Vivement les élections pour se débarrasser de l’enseignement supérieur de Jeetah», a lancé Steve Obeegadoo. La commission propose une remise en ordre du secteur, une redéfinition de la mission de la TEC, la réorganisation du secteur public de l’enseignement supérieur et la refonte du cadre régulateur pour les institutions privées.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires