The Liberals: un nouveau parti politique entre en scène

Avec le soutien de

Maharajah Madhewoo (au centre), président de The Liberals, se dit contre l’imposition de 30 % de femmes dans un parti. © Dev Ramkhelawon 

Les membres le clament haut et fort : hors de question d’accueillir des transfuges. «Nous n’accepterons pas ceux qui ont été salis par la politique», explique Maharajah Madhewoo. Il est le président d’un nouveau parti politique qui a été lancé ce dimanche 29 juin. Ceux souhaitant rejoindre le parti devront se soumettre à plusieurs conditions.

Le parti compte environ 75 membres, dont le président, la vice-présidente, Nella Soobadoo, le trésorier, Ally Haleem, le président de l’aile jeune, Dusruth Nundoo, et Brijesh Annund, le secrétaire général. Le cheval de bataille de The Liberals : l’égalité des sexes. «Il est important que les hommes, comme les femmes, bénéficient des mêmes lois. Il n’y a pas que des femmes battues de nos jours. Les hommes sont aussi victimes d’abus», déclare Ally Haleem. Les membres du parti sont ainsi contre l’imposition de 30 % de femmes dans un parti. «C’est tout à fait discriminatoire.»

Le parti, dont les couleurs sont l’or et le jaune (pour symboliser la richesse), se veut proche du peuple. «Nous proposons d’élire un Premier ministre et ses ministres pour une durée de deux mandats, de réduire la paie des ministres de 50 %, ainsi que les dépenses en utilisant des voitures de fonction plus modestes.» De plus, la vice-présidente, Nella Soobadoo, indique que les membres du parti opteront pour un memorandum of understanding pour déclarer leurs avoirs. «Ce faisant, nous arriverons à plus de transparence.»

Maternity bonus et construction d'un hôpital

Parmi les autres projets faisant partie de leur programme : le remboursement des prêts contractés par les familles ayant un revenu inférieur à Rs 15 000. Ces familles sont, selon eux, dans la pauvreté extrême.

«Nous proposons également un maternity bonus pour les femmes enceintes.» Celui-ci devrait s’élever à Rs 1 500 par mois pendant six mois. Par ailleurs, pour les couples vivant en concubinage, le parti encourage les mariages civils. «Nous nous engageons à donner Rs 50 000 aux couples afin de les aider à construire leur avenir», déclare Ally Haleem. 

Selon le président de The Liberals, il est primordial de rétablir l’équilibre entre les différentes circonscriptions de l’île car il y a une disparité évidente entre elles. «Certaines circonscriptions sont mieux loties que d’autres», a-t-il indiqué. Pour lui, le gouvernement actuel «tourne à deux vitesses» et certains politiciens «pe amize e abiz de la sosiete. Inn ler pou amenn enn vre demokrasi».

La construction d’un hôpital spécialisé pour  le cancer et la gynécologie figure aussi parmi les projets de ce nouveau parti.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires