A l'affiche: Transcendance

Avec le soutien de

Résumé

Dans un futur proche, un groupe de scientifiques tente de concevoir le premier ordinateur doté d’une conscience et capable de réfléchir de manière autonome. Ils doivent faire face aux attaques de terroristes anti-technologies qui voient dans ce projet une menace pour l’espèce humaine. Lorsque le scientifique à la tête du projet est assassiné, sa femme se sert de l’avancée de ses travaux pour «transcender» l’esprit de son mari dans le premier super ordinateur de l’histoire. Pouvant désormais contrôler tous les réseaux liés à Internet, il devient ainsi quasi omnipotent. Mais comment l’arrêter s’il perd ce qui lui reste d’humanité ?

LA NOTE : 5/10

Premier film réalisé par Wally Pfister, directeur de la photographie attitré de Christopher Nolan (qui produit également ce film) depuis Memento, Transcendance avait tous les arguments pour séduire, avec son casting de stars et son sujet dans l’air du temps. Or, malgré tout ce qui aurait pu jouer en sa faveur, la sauce ne prend pas, et le spectateur se retrouve au milieu d’un récit lourd et pseudo-intellectuel dans lequel les thèmes ne sont qu’effleurés, le réalisateur préférant, de loin, se concentrer sur le jeu de ses acteurs et des effets visuels plus ou moins réussis.

Si le film parvient à intriguer dans un premier temps avec une histoire autour du développement d’une intelligence artificielle supérieure capable de guérir tous les maux de la terre, il peine vraiment à entrer dans le vif du sujet. Et alors que la figure du scientifique incarnée par Johnny Depp devient enfin intéressante lorsqu’il renaît de l’autre côté de l’écran, le réalisateur semble passer complètement à côté du sujet (la remise en cause de l’humanité de son personnage), préférant se concentrer sur des réflexions «philosophiques» bon marché. Le film oscille alors entre plusieurs formes et personnages, sans vrai lien entre eux, ce qui a pour résultat d’alourdir et de ralentir le récit. Les différents personnages se contentent de marcher un peu, de discuter beaucoup et de réfléchir à haute voix, en guise d’action.

Les décors sont magnifiques, mais leur aspect trop aseptisé ne fait que rendre le film plus froid et inaccessible, renforçant la gêne que l’on ressent déjà vis-à-vis de personnages qui indiffèrent complètement le spectateur. En effet, en dépit de leur talent, les acteurs peinent à donner vie à leurs personnages parce qu’eux-mêmes ne semblent pas vraiment intéressés par leur sort. Rebecca Hall, si naturelle et si touchante à l’accoutumée, est un mur aux réactions incompréhensibles. Idem pour Depp, qui semble tellement hors de son élément que c’en est risible. Et que dire de l’histoire d’amour entre la femme et la machine si ce n’est qu’elle est tellement ridicule qu’il vaut mieux éviter d’en parler.

Plausible dans sa première moitié, Transcendance devient franchement bizarre dès lors que l’AI de Depp commence à avoir de réels désirs mégalomaniaques. La régénération cellulaire se voit devenir une véritable arme de contrôle sur des «doubles», des cyborgszombies, mais personne ne prend avantage de ce qui aurait pu donner lieu à des séquences spectaculaires. La raison ? Le «maître» n’est pas vraiment un méchant, juste un mec qui veut que tout le monde aille bien pour qu’il puisse aimer sa femme en paix. En gros, il n’y a pas vraiment d’enjeu.

Au final, outre son manque d’ambition tant dans la réalisation (pas d’enjeux dans les scènes d’affrontements et des effets spéciaux assez peu excitants) que dans le scénario (on a droit à la rengaine écolo habituelle, et à la présence ‘d’éco-techno- terroristes’) Transcendance ne fait qu’effleurer la surface de thèmes pourtant intéressants. À voir pour les fans de films de science-fiction un peu bidon.

LA BANDE-ANNONCE

 

EGALEMENT A L'AFFICHE

The Amazing Spiderman 2

• CINE STAR (LA CROISETTE)

SALLE 1  EDGE OF TOMORROW

 Sam. Dim. 11.00, 13.45, 18.00  & 21.00

SALLE 2 TRANSCENDANCE

Sam. Dim. 11.00, 13.45, 18.00  & 21.00

SALLE 3 LA LEGENDE D’HERCULE

Sam. Dim. 11.00, 13.15, 15.30, 18.00 & 21.00

SALLE 4  THE AMAZING  SPIDER-MAN 2

Sam. Dim. 11.00 & 14.00

SALLE 4  EK VILLAIN

Sam. Dim. 18.00 & 20.30

SALLE 5 QU’EST-CE QU’ON A FAIT AU BON DIEU ?

Sam. Dim. 11.00, 13.15, 15.30, 18.00 & 21.00

• CINE STAR (BAGATELLE)

SALLE 1  TRANSCENDANCE

Sam. Dim. 11.00, 13.15, 15.30, 18.00  & 21.00

SALLE 2 LA LEGENDE  D’HERCULE

Sam. Dim. 11.00, 13.15, 15.30, 18.00 & 21.00

SALLE 3 EDGE OF TOMORROW

Sam. Dim. 11.00, 14.00, 18.00 & 21.00

SALLE 4 NEED FOR SPEED

Sam. Dim. 11.00, 14.00, 18.00 & 21.00

SALLE 5 THE AMAZING SPIDER-MAN

Sam. Dim. 11.00 & 14.00

SALLE 5 EK VILLAIN

Sam. Dim. 18.00 & 21.00

SALLE 5 QU’EST-CE QU’ON A FAIT AU BON DIEU ?

Sam. Dim. 11.00, 13.15, 15.30, 18.00  & 21.00 

• CINE STAR (CAUDAN)

SALLE 1 EDGE OF TOMORROW

Sam. Dim. 11.00, 13.15, 15.30, 18.00 & 21.00

SALLE 2 LA LEGENDE D’HERCULE

Sam. Dim. 11.00, 13.15, 15.30, 18.00 & 21.00

SALLE 2 TRANSCENDANCE

Sam. Dim. 11.00, 13.15, 15.30, 18.00  & 21.00

• CINE METROPOLITAN

SALLE 1 HUMSHAKALS

Sam & Dim.10.15, 13.15, 16.15 & 20.15

SALLE 3 HOLIDAY

Sam.10.15 &16.15 Dim. 13.15 & 20.15

SALLE 3 GODZILLA

Sam.13.15 & 20.15 Dim. 10.15 & 15.15

• CINE CITY

SALLE 2 GODZILLA

Sam.16.30 Dim. 13.30 & 20.30

SALLE 2  HOLIDAY

Sam. 10.30, 13.30 & 20.30

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x