Fête de la musique: «jouer est une thérapie naturelle»

Avec le soutien de

Olivier Frappier (à l'extrême droite avec une guitaire), 24 ans, en compagnie des membres de son groupe.

Elle lui permet de s’exprimer, d’extérioriser tout ce qu’il ressent. Olivier Frappier, guitariste de 24 ans, décrit la musique comme une «thérapie naturelle». Le jeune homme ajoute avoir trouvé là une échappatoire. 
 
Et c’est aussi la musique qui le lie à ceux avec qui il a formé le groupe Les Inkonus (P.A.S). Ils sont sept au total, guitaristes, chanteurs, bassistes, percussionniste et batteur.
 
Le nom du groupe vient du fait que «chaque artiste commence de façon anonyme». L’aventure musicale des compères a démarré le 2 octobre 2011 avec un concert à Pointe-aux-Sables. L’accueil que leur a réservé le public les a poussés à poursuivre sur cette voie. Les membres du groupe postent alors des vidéos de leur prestation sur YouTube. «Les gens ont apprécié. Mais le grand buzz a été notre reprise de Bella. 170 000 vues d’un seul coup. Beaucoup de monde à l'étranger ont commenté cette vidéo», indique Olivier Frappier. 
 
 
«Mais peu importe si l’on est connu ou pas, on continuera toujours à pratiquer la musique», déclare le guitariste. Toutefois, le groupe compte bien sortir de l’ombre malgré un «marché musical saturé».
 
 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires