Manifestation devant le Parlement: Bérenger esseulé ?

Avec le soutien de

Paul Bérenger veut constituer une plateforme pour discuter de la réforme électorale, entre autres.

Le leader de l’opposition souffre-t-il d’un déficit de crédibilité sur la scène politique ? Du moins vis-à-vis de ceux qui pourraient devenir ses alliés. En tout cas, la majorité des éventuels partenaires de l’opposition, parlementaires et non parlementaires auxquels le secrétaire général du Mouvement militant mauricien (MMM), Steve Obeegadoo, a fait appel, exception faite du Parti mauricien social démocrate (PMSD)–, ont jusqu’ici décliné l’invitation. Une invitation à se réunir pour discuter de la réforme électorale, de l’amendement transitoire et du rappel du Parlement.

Xavier-Luc Duval, qui souhaite aussi un regroupement autour de Paul Bérenger, poursuit, lui, ses consultations élargies. Le leader des bleus l’a encore répété, hier, vendredi 20 juin, après sa rencontre avec sir Anerood Jugnauth (SAJ). «Nous aurions voulu que l’opposition travaille de concert pour affronter l’avenir. Je suis satisfait qu’aujourd’hui nous ayons des relations avec tous nos partenaires au sein de l’opposition», a-t-il déclaré.

Mais les autres partis extra parlementaires qui se situent politiquement à gauche ont déjà décliné l’invitation du MMM. Que ce soit Lalit ou le Mouvement 1er Mai, tous sont d’avis que Paul Bérenger est complice de la situation actuelle.

Si Rezistans ek Alternativ n’a pas donné une réponse officielle, «il existe une forte réticence au sein du mouvement», soutient Ashok Subron. «Ce n’est que demain matin, après la réunion de notre comité national, que nous ferons connaître publiquement notre position. Mais d’ores et déjà, nous pouvons affirmer qu’elle contiendra une série de demandes pour que l’opposition parlementaire assume ses responsabilités par rapport au combat que nous menons avec nos alliés pour la réforme électorale», explique-t-il. La réaction des petits partis de gauche, qualifiés de «groupuscules» par le leader du MMM, n’a, d’autre part, pas surpris ce dernier. «C’est le contraire qui nous aurait étonnés», fait-il ressortir.

SAJ pas prêt à renouer les liens

Quant à SAJ, il ne souhaite toujours pas renouer les liens avec le leader du MMM. Sans doute parce qu’il n’a pas encore pardonné à celui «kinn fer [so] leker fermal». «Telle que la situation se présente, chacun doit travailler de son côté. Le futur nous dira s’il y a la possibilité de travailler ensemble», a-t-il répondu aux questions de la presse sur des éventuelles retrouvailles avec les mauves.

Mais le flou persiste sur la position qu’adoptera le Mouvement socialiste mauricien (MSM) et son leader, Pravind Jugnauth, face à la proposition de Paul Bérenger. Si SAJ maintient la ligne dure, au SunTrust Building, la réaction des uns et des autres semble plus mitigée. Même Pravind Jugnauth temporise et ménage, en quelque sorte, son ancien partenaire.

Le leader du MSM a apporté, hier matin, un éclairage sur l’invitation reçue et qui ouvre la porte à un éventuel rapprochement entre les deux hommes. Pravind Jugnauth a démenti qu’il attendait une lettre officielle du leader du MMM et ce dernier en a pris note.

«J’ai noté que Pravind Jugnauth a pris soin de faire une mise au point concernant la lettre d’invitation pour la réunion de lundi. Mais je ne sais pas exactement ce que cela veut dire», soutient Paul Bérenger. Pravind Jugnauth devrait être plus précis lors d’une conférence de presse qu’il animera ce matin après la réunion de son bureau politique. Celui-ci se penchera spécifiquement sur la question.

De l’aveu même de Paul Bérenger, la tenue d’une réunion conjointe des partis de l’opposition parlementaire, ce lundi, dépendra de la position du MSM. Même si, dit-il, une motion de censure et une «éventuelle» manifestation restent d’actualité.

«Si le MSM continue à tergiverser, je ne suis pas sûr que le MMM ira de l’avant avec la réunion de lundi puisque j’ai déjà rencontré le PMSD. Sauf que si le MMM décide de faire sa manifestation seul, il faudra plus de préparation», lâche Paul Bérenger. Une indication que le calendrier du leader des mauves sera revu en fonction de l’annonce de Pravind Jugnauth, à la mi-journée, aujourd’hui.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires