Accaparement des plages: la Plateform Sov Nou Laplaz maintient la pression

Avec le soutien de
Manifestation sur la plage de Flic-en-Flac en septembre dernier. Les membres de la «Platform Sov Nou Laplaz» manifesteront à Mahébourg le 25 juin.

Manifestation sur la plage de Flic-en-Flac en septembre dernier. Les membres de la «Platform Sov Nou Laplaz» manifesteront à Mahébourg le 25 juin.

Ils ne comptent pas baisser les bras. Les membres de la Plateform Sov Nou Laplaz organiseront une manifestation à Mahébourg, sur la plage publique de Blue-Bay, le 25 juin pour protester contre l’accaparement des plages. «Nous voulons attirer l’attention des autorités sur la vente de 22 arpents près de la plage publique de La Cambuse. Le terrain servira à la construction de villas», indique Georges Ah Yan, le président de la plateforme.
 
Le militant se trouvait hier, dimanche 15 juin, sur la plage publique de Tamarin pour dénoncer le «développement sauvage sur les plages de la côte Ouest». Quelque 300 personnes avaient répondu à l’appel, soutient Georges Ah Yan.
 
Les membres de la Plateform Sov Nou Laplaz envisagent, par ailleurs, de camper devant la Beach Authority en août prochain. «Nous allons monter une tente et camper devant les locaux.» Selon Georges Ah Yan, cet organisme a failli à sa mission de préserver les plages du pays. Il réclame donc sa dissolution. «Il vaudrait mieux donner ce pouvoir aux collectivités locales qui sont plus proches des habitants», a-t-il déclaré ce lundi 16 juin.
 
Ce combat de longue haleine, Georges Ah Yan le mène depuis deux ans. «Et sur 54 cas logés en cour, nous en avons gagné 51», dit-il. Quant aux trois cas restants, ils sont toujours débattus.
 

Une trêve pour les élections

 
Georges Ah Yan, militera oui, mais pas en période d’élection. «Si les élections ont lieu, nous devrons faire une trêve. Nous ne voulons pas mélanger notre combat à la politique», explique-t-il.
 

Des moyens limités

 
La Plateform Sov Nou Laplaz, bien que très présente sur les côtes, dispose de très peu de moyens. Ce sont les membres eux-mêmes qui contribuent pour les différents combats menés. «Nous faisons des sacrifices afin de pouvoir injecter l’argent qu’on met de côté dans le combat contre l’accaparement des plages. Chacun contribue ce qu’il peut.» 
 
 
Mots clés : accaparement des plages, Platform Sov Nou Laplaz, Georges Ah Yan, Mahébourg, Beach Authority
Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires