L’alliance avec le PTr étant «off», Bérenger passe à l’offensive

Avec le soutien de

Paul Bérenger :«Je n’attendrai pas éternellement la réforme électorale.»

Désormais, pour Paul Bérenger les choses sont claires : le MMM ira seul aux élections, et l’alliance avec le PTr est «off». Du coup, il compte bien passer à l’offensive. Notamment avec l’option d’une motion de censure. Il l’a confirmé lors de sa conférence de presse du samedi 14 juin. Mais ce ne sera pas pour tout de suite, précise le leader du MMM.

Il donnera le temps au Premier ministre de présenter au Parlement soit l’amendement transitoire, soit le projet de loi sur la réforme électorale. «Mais je n’attendrai pas éternellement», martèle Paul Bérenger. Il affirme que si Navin Ramgoolam a l’intention de prolonger indéfiniment la prorogation de l’Assemblée nationale, il déposera quand même une motion de censure auprès du speaker.

Il compte, ensuite, rencontrer le président de la République pour lui faire part de son intention de demander un «vote of no confidence» contre le gouvernement.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires