Démission du PMSD: les ambassadeurs restent en poste

Avec le soutien de

Jean Harel Lamvohee et Mirella Chauvin.

La direction du PMSD n’a pas «exigé, pour des raisons humaines», semble-t-il, que ses nominés rentrent. Et, Jean Harel Lamvohee et Gérard Lemaire, les ambassadeurs mauriciens au Mozambique et à Madagascar n’ont nullement l’intention de démissionner. Tout comme ces derniers, il semblerait que le haut-commissaire en Australie, Mirella Chauvin n’abandonnera pas ses fonctions.

«Je ne quitterai pas mon poste», a confirmé hier, vendredi 13 juin à l’express Jean Harel Lamvohee. «Je n’ai pas été sommé de démissionner par le ministre des Affaires étrangères ni par le Premier ministre», justifie le haut-commissaire. Pour lui, «le pays doit passer avant tout» et il ne peut en aucun cas abandonner ses dossiers. «J’ai des dossiers en attente dont cinq Memorandums of Understanding qui sont sur le point d’être signés entre Maurice et le Mozambique dans cinq secteurs parmi lesquels le tourisme et la santé.» Selon Harel Lamvohee, il y a également des négociations en cours entre Maurice et le Malawi. «Le Malawi veut nous donner des terres pour la plantation de canne à sucre, entre autres

«Pas un nominé du PMSD»

Gérard Lemaire précise, pour sa part, qu’il n’est pas un nominé du PMSD. «J’ai été candidat MR de l’Alliance sociale aux élections générales de 2005. J’ai pris mes fonctions d’ambassadeur à Madagascar le 11 septembre 2006, date à laquelle le MR faisait partie du gouvernement de l’Alliance sociale et n’avait pas fusionné avec le PMSD.»

À cela, Mahmad Kodabacus, secrétaire général du PSMD, répond que Gérard Lemaire «est plus travailliste que PMSD et nous ne nous attendons pas à ce qu’il démissionne». En revanche, en ce qui concerne Jean Harel Lamvohee, il se dit surpris : «Je comprends qu’un ambassadeur ne puisse pas démissionner tout de suite car il y a un protocole à suivre, mais Jean Harel Lamvohee n’a même pas montré son intention de démissionner. Il laisse tomber le PMSD.»

Par ailleurs, Robert Pallamy, vice-président à la National Productivity and Competitiveness Council (NPPC) a présenté sa lettre de démission depuis lundi a-t-il confirmé à l’express. «J’ai démissionné par fidélité à mon leader Xavier- Luc Duval». Trois conseillers de Xavier Luc Duval attendent leur lettre de révocation: Joël Rault, Ramalingum Maistry et Baron Maybadee.

Parmi ceux qui ont démissionné l'on compte également: Aandee, Duval et Pallamy.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires