Alliance: Ramgoolam fait languir le MMM

Avec le soutien de

Le Premier ministre n’a pas reçu le leader adjoint du Mouvement militant mauricien (MMM), Alan Ganoo, comme prévu hier. Selon le leader mauve, Navin Ramgoolam «n’a même pas pris le peine de répondre à l’appel téléphonique de ce dernier.» L’entourage du leader du Parti travailliste (PTr) avance qu’il avait un agenda chargé.

«Nou bien amerde. Même Alan Ganoo qui est généralement très calme est très en colère», a affirmé Paul Bérenger dans une déclaration à l’express, en début de soirée hier. «Il n’y a rien eu aujourd’hui (ndlr : hier) et il n’y aura rien demain», a-t- il ajouté.

Toujours selon Paul Bérenger, c’est Navin Ramgoolam lui-même qui avait fixé une rencontre entre lui et Alan Ganoo. L’objectif était de commencer la rédaction de l’accord qui devait définir les conditions d’une alliance rouge-mauve. Les deux s’étaient même parlés au téléphone, jeudi soir, pour confirmer la tenue de la réunion d’hier.

Selon nos informations, le leader du PTr devait recevoir, en premier, Rama Sithanen - redevenu depuis quelque temps un proche collaborateur - avant de faire une première proposition d’accord en écrit au MMM.

La réunion entre Alan Ganoo et Navin Ramgoolam devait avoir lieu en milieu d’après-midi, soit après le conseil des ministres. Il paraîtrait que le leader adjoint du MMM aurait attendu, en vain, un appel du Premier ministre. Et quand il aurait essayé lui de prendre contact avec le Premier ministre, ce dernier n’aurait même pas pris la peine de retourner l’appel.

Prendre «le temps qu’il faut»

Une situation qui a, semble-t-il, provoqué une nouvelle colère de Paul Bérenger. Cependant, il n’a pas voulu prendre d’engagement quant à l’avenir de son parti. «Je dois m’en remettre aux instances dirigeantes du MMM», a-t-il fait ressortir. Et c’est aujourd’hui, en début d’après-midi, que Paul Bérenger sera face à son bureau politique, à Rose-Hill.

Cette instance devra dicter une ligne de conduite au comité central et qui, à son tour, demandera la validation de toute décision auprès de l’instance suprême du parti. En l’occurrence l’assemblée des délégués qui se réunira, à Belle-Rose, dimanche matin. Il est prévu que Paul Bérenger fasse une déclaration à la presse en fin d’après-midi, aujourd’hui, à l’issue de la réunion du comité central.

Dans les milieux proches de Navin Ramgoolam on explique que ce dernier avait «une journée particulièrement chargée» et qu’il n’a pu trouver du temps pour recevoir le leader adjoint du MMM. Notre source nous renvoie à la déclaration du Premier ministre fait au journal Le Mauricien hier, selon laquelle «il ne travaille pas en fonction de deadline» et qu’il compte prendre «le temps qu’il faut».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires