Alliance PTr-MMM: Bérenger confirme que des négociations sont en cours

Avec le soutien de
Paul Bérenger, entouré des membres du parti, ce mardi 10 juin, lors d’un point de presse.

Paul Bérenger, entouré des membres du parti, ce mardi 10 juin, lors d’un point de presse.

Après que l’alliance est «off», voilà qu’elle est «on and off». C’est ce qu’a déclaré Paul Bérenger lors de son point de presse ce mardi 10 juin. Conférence de presse où il a explicité le point de désaccord survenu entre lui et Navin Ramgoolam après leur conférence de presse conjointe, samedi 7 juin. Mais, ce mardi 10 juin,  Paul Bérenger a indiqué que, depuis, «des idées ont été émises pour trouver des compromis».

L’intermédiaire entre les deux parties est Alan Ganoo, a-t-il ajouté. «Il m’a bien remplacé comme leader de l’opposition quand j’avais le cancer. Et il me remplace tout aussi bien lors des discussions», a soutenu Paul Bérenger. Il a ajouté que  les représentants varient en fonction des sujets de discussion.

«Hormis la nomination des ministres, il y a d’autres points que Navin Ramgoolam a remis en question samedi. Mais nous sommes tombés d’accord et nous avons fait des concessions», a expliqué Paul Bérenger. Et il s’est dit confiant qu’ils trouveront une solution. «Si l’alliance PTr-MMM est finalisée d’ici jeudi, il y aura des discussions entre les deux partenaires concernant la date de la reprise des travaux du Parlement, de dissolution, de nomination et de vote.»

Voir aussi notre vidéo: Bérenger expose les détails des discussions PTr-MMM

Est-ce à dire qu’une autre réunion est prévue entre lui et Ramgoolam avant jeudi ? «Il n’y aura donc pas nécessité de se rencontrer à nouveau d’ici jeudi», explique le leader des Mauves. Mais si le besoin se faisait ressentir, il n'y voit pas d'objection.

IIe République

Explicitant le scénario après la dissolution du Parlement, Paul Bérenger souligne que c’est sir Victor Glover qui travaillera alors sur un projet de IIe République. «Mais nous avons le temps. Et une fois les élections terminées, à la rentrée, Navin Ramgoolam sera Premier ministre. Le président actuel et le président d’alors, Kailash Purryag prononceront le discours-programme et juste après, la loi de la deuxième République sera présentée par Navin Ramgoolam. Elle sera débattue. Ensuite Navin Ramgoolam démissionnera et il y aura une élection présidentielle et une élection partielle dans la circonscription numéro 5. Et le PTr désignera son candidat. Cela doit se faire ainsi conformément à la Constitution.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires