EIILM University: les étudiants bousculent Sunil Jeetah

Avec le soutien de

Sunil Jeetah a dû se rendre à la TEC avec une cinquantaine d’étudiants.

Les banques, la PSSA, l’université de Technologie de Maurice et même le Youth Employment Programme… Ils ne reconnaissent pas les diplômés de l’EIILM University. Une cinquantaine d’entre eux ont donc débarqué dans les locaux de l’établissement à la cybercité, hier, pour demander au directeur Sunil Jeetah de les accompagner à la Tertiary Education Commission (TEC) afin de trouver une solution à ce problème.

«Le directeur Bakhshi a vite promis qu’il y aura un board meeting demain (NdlR, aujourd’hui) et qu’il essaierait de trouver une solution», déclare Salim Muthy, travailleur social dont la fille est une ancienne étudiante. Ils se sont donc donné rendez- vous pour savoir ce qu’il en est. Ils ont forcé la main à Sunil Jeetah «parce qu’il accusait la TEC d’être seule responsable en affirmant qu’elle refusait de les reconnaître», explique Salim Muthy. Sunil Jeetah a donc cédé.

L’université est en négociation avec l’université britannique Aberysthwyth pour qu’elle remplace l’EIILM comme awarding body. Ce qui devrait lui permettre de reprendre les inscriptions des étudiants en première année. Mais pour ceux qui ont déjà démarré leurs études ou qui ont déjà décroché leur diplôme, le problème reste entier.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires