Rezistans ek Alternativ vs l’Etat: le procès renvoyé au 10 juillet

Avec le soutien de
Ashok Subron de Rezistans ek Alternativ entouré de son avocat Me Rex Stephen en cour ce mardi 10 juin.

Ashok Subron de Rezistans ek Alternativ au côté de son avocat Me Rex Stephen en cour ce mardi 10 juin.

L’Attorney General, Satish Faugoo, s’est présenté une fois de plus en personne en cour, ce mardi 10 juin, pour expliciter la position de l’Etat sur le procès que lui intente Rezistans ek Alternativ. Celui-ci conteste l’obligation faite aux candidats d’une élection de déclarer leur appartenance ethnique avant toute participation. Satish Faugoo a indiqué que le draft sur la réforme électorale a été finalisé. Il a par conséquent obtenu le renvoi des audiences. Celles-ci devraient reprendre le 10 juillet.

La partie adverse n’a pas, pour sa part, insisté sur sa demande d'un Early Trial.

Lors de la dernière comparution en Cour suprême, le 8 mai, l’Etat avait pris l’engagement de présenter le projet de loi sur la réforme électorale avant les prochaines élections générales. Mais depuis, il y a une avancée et de nombreux bouleversements.

La question de la déclaration d’appartenance ethnique est un combat de longue haleine mené par Rezistans ek Alternativ depuis 2005. A l’époque, onze membres de ce collectif,  candidats aux élections générales, ont refusé de déclarer leur appartenance ethnique. Leur candidature est donc rejetée. Deux ans plus tard, en 2007, le collectif saisit l’ONU. Et, en novembre 2009, le Comité des droits de l’homme, réuni à Genève, leur a donné gain de cause.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires