Négociations PTr-MMM: c’est reparti

Avec le soutien de

Navin Ramgoolam, leader du PTr, et Paul Bérenger, leader du MMM, sont de nouveau en contact. Par personnes interposées, certes, mais le dialogue est rétabli et les discussions sur une éventuelle alliance peuvent reprendre. À hier soir, les deux hommes ne s’étaient pas encore parlé directement.

Mais au cours de la journée d’hier, les choses ont pris une autre tournure. Des échanges ont eu lieu par l’entremise d’intermédiaires des deux partis. Si les discussions vont comme le souhaitent les deux leaders, une nouvelle rencontre n’est pas à écarter avant l’assemblée des délégués du MMM, prévue dimanche.

Il paraît qu’il existerait chez les Mauves «une seconde tendance» qui a poussé Paul Bérenger à rouvrir les négociations avec le Premier ministre (PM). «Celle-ci souhaite que l’on essaye de trouver un consensus comme cela a été le cas quand le PM avait proposé une élection présidentielle à deux tours», dit-on dans les milieux proches du leader des Mauves.

L’obstacle de taille

Le principal désaccord qu’il faudra résoudre, cette fois, a trait à la procédure de nomination des ministres sous la seconde République envisagée par Ramgoolam et Bérenger.

Lors de la réunion de samedi, le leader des Rouges a voulu imposer une nouvelle approche pour le choix des ministres. Car, selon lui, un président élu au suffrage universel doit avoir un rôle plus important dans ce processus.

Bérenger veut, pour sa part, s’en tenir aux procédures actuelles où le président de la République nomme les ministres sur la recommandation du PM. Il est aussi question de mettre en place de nouvelles procédures légales pour la révocation des ministres et du PM. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires