SAJ: «Nous ne serons pas tout seuls, d’autres viendront nous rejoindre»

Avec le soutien de

SAJ et Pravind Jugnauth ont traité Paul Bérenger de tous les noms ce vendredi 6 juin.

Paul Bérenger en a pris pour son grade à St-Pierre, ce vendredi 6 juin, durant un congrès du MSM. Prenant tour à tour la parole, Sir Aneerood et Pravind Jugnauth l’ont traité de tous les noms. «Manter», «foser», «ipokrit»… Les qualificatifs n’ont pas manqué.  

Rappelant les virulentes critiques du leader de l’opposition à l’encontre du PTr et de Navin Ramgoolam, le père et le fils se sont attardés sur les sujets qui opposaient, il y a encore peu, les nouveaux alliés. Parmi ceux-ci, ils ont cité : la MBC, Jin Fei, les terrains de l’Etat, les «universités marrons»… 

«Bérenzer inn fer mo leker fer dimal, a lancé SAJ. Li pa merit gagn leker kouma sinbol.» De son côté, Pravind Jugnauth a dénoncé de nouveau la prorogation du Parlement, expliquant qu’une alliance rouge-mauve ne nécessitait pas de mettre les discussions parlementaires entre parenthèses.

Il n’y aura plus de «koz koze» avec le MMM, a renchéri SAJ, qui estime que Paul Bérenger aurait dû démissionner de son poste de chef de l’opposition avant de faire alliance avec Navin Ramgoolam.

Mais c’est surtout une phrase mystérieuse, prononcée quelques heures seulement après le «lev pake ale» du PMSD, qui pourrait provoquer les spéculations. «Nous ne serons pas seuls, d’autres viendront nous rejoindre», a laissé entendre SAJ, sans toutefois préciser l’identité de ces nouveaux alliés…

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires