22e jour de grève: Gandhi maintient la pression

Avec le soutien de

Gandhi en est à son 22e jour de grève au Jardin de la compagnie.

Cela fait 22 jours que Mustapha Mohamed, alias «Gandhi», se prive de nourriture et d’eau pour la cause des pêcheurs. Son but : faire pression sur le Premier ministre, Navin Ramgoolam, et le ministre de la pêche, Nicolas Von-Mally, pour qu’ils rencontrent enfin les pêcheurs sur bancs.

Le gréviste, qui se trouve sous le kiosque du jardin de la Compagnie depuis le début de son action, a confié qu’il sent qu’il est «sur le point de tomber dans le coma». Toutefois, il soutient vouloir aller jusqu’au bout, quitte «à y laisser la vie».«Mo pe laguerre pou enn lafami peser enn pappa ki ale travay amenn manzer pou so zenfant. Inn fer sanzmen ek inn amenn moi en bato. Zis tann verbal action pena ditout», explique Mustapha Mohamed.

En fait, ce dernier souhaite alerter sur leur sort quand cela fait maintenant plusieurs années qu’ils n’exercent plus comme pêcheurs. Et les autorités avaient promis de les redéployer dans d’autres secteurs d’activités qui seraient reliés à la mer. Or, jusqu’ici il n’en est rien.

Entre-temps, les compagnons pêcheurs de Mustapha Mohamed ont décidé de descendre dans la rue s’il devait lui arriver malheur. Demain, quatre d’entre eux vont se joindre à sa grève.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires