Navin Ramgoolam: «Bérenger et moi sommes tous deux en faveur d’une alliance»

Avec le soutien de
Le Premier ministre, Navin Ramgoolam s’adressant à la presse à l’issue du bureau politique du PTr ce jeudi 5 juin.

Le Premier ministre, Navin Ramgoolam s’adressant à la presse à l’issue du Bureau politique du PTr ce jeudi 5 juin.

Une alliance qui, selon lui, est surtout possible grâce à ce projet de réforme électorale. «Si je n’étais pas à la tête du Parti travailliste et si Paul Bérenger n’était pas à la tête du MMM, il n’y aurait jamais eu de réforme», a-t-il soutenu. Il compte du reste rencontrer le leader de l’opposition à la Clarisse House samedi, à 10 h 30. Par la suite, Navin Ramgoolam devrait donner une conférence de presse. 
 
Evoquant le déroulement du Bureau politique de cet après-midi, il a expliqué que les membres ont voté «à l’unanimité pour une alliance avec les Mauves». Sans pourtant expliciter si cette alliance est déjà faite ou non. 
 
Selon Navin Ramgoolam, la réforme électorale est liée à la deuxième République. «C’est la raison pour laquelle j’ai parlé de partage de pouvoirs avec Paul Bérenger au cas où il y aurait une alliance». Le Premier ministre affirme que le leader des Mauves et lui sont d’accord pour que l’élection du président se fasse au suffrage universel d’un seul tour en cas d’alliance PTr-MMM. Par ailleurs, il a précisé que «le président pourra présider le Conseil des ministres quant il le souhaite». «Toutes les conditions sont réunies pour consolider l’unité nationale et la stabilité», selon le leader du PTr.
 
Répondant aux questions des journalistes, il a aussi précisé que des désaccords sont possibles entre lui et Bérenger. «Nous sommes deux leaders et automatiquement nous ne pouvons pas tomber d’accord sur tout. Il nous faut de la volonté pour trouver des solutions à nos problèmes. Moi, j’ai été Premier ministre trois fois et Bérenger compte plus de 40 ans en politique. Ce qui nous anime c’est  l’intérêt du pays», a-t-il souligné. 
 
 
 
> Les conditions d'une éventuelle alliance
évoquées par Navin Ramgoolam.
 

Consultations avec le PMSD

 
Qu’en est-il de l’allié actuel du PTr, le PMSD ? Navin Ramgoolam a indiqué que Xavier Duval n’était pas à Maurice. Mais «j’espère le rencontrer dans les jours à venir», a-t-il indiqué. Il a soutenu que de toute façon, il le rencontrera au Conseil des ministres demain. Et de souligner: «J’ai certains points à évoquer avec lui, des points sur lesquels nous sommes fortement en désaccord». Par ces propos, il laisse notamment comprendre qu’il ne compte pas céder. Reste à voir si le PMSD adoptera la ligne dure ou acceptera un compromis…
 
 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires