Marche en mémoire du policier Darga: le sergent Boojhawon convoqué au CCID

Avec le soutien de
Plus de 50 de personnes avaient participé à une marche pacifique dans la capitale le jeudi 22 mai, en mémoire du constable Darga et d’autres policiers tués en fonction. ©Dev Ramkhelawon

Plus de 50 de personnes avaient participé à une marche pacifique dans la capitale le jeudi 22 mai, en mémoire du constable Darga et d’autres policiers tués en fonction. ©Dev Ramkhelawon

«Bann policiers ena pou mission donn sekirite public, me en retour zot pe trouv lamor. Zot ena fami zot ousi», avait soutenu le sergent Jaylall Boojhawon, leader du Police Officers Solidary Group (POSG) lors d’une marche pacifique organisée à Port-Louis en mai dernier. Celle-ci avait été organisée pour rendre hommage au constable Gabriel Antoine Darga qui avait été sauvagement assassiné à Goodlands le 22 mai 2001, alors qu’il était en fonction. Plus d’une cinquantaine de personnes avaient répondu présentes pour cette manifestation.

Toutefois, ce lundi 2 juin, le leader du POSG a été convoqué aux Casernes centrales. Il devrait fournir des explications aux enquêteurs sur son éventuelle participation à cette marche tenue dans les rues de la capitale jeudi 22 mai. Auparavant, c’était la policière Darga qui avait été sommée d’expliquer sa présence, alors qu’elle avait profité d’un congé ce jour-là pour y être présente.

Pour rappel, cela fait 13 ans depuis que le constable Darga a perdu la vie en faisant son travail. Il était en train de prendre en contravention un bar qui vendait de l’alcool après les heures d’ouverture lorsqu’il a été tué. Et la marche, organisée conjointement par la famille et les collègues du défunt, était également «une occasion de conscientiser la population sur la violence contre les policiers en fonction».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires