Réforme électorale: dernière réunion du comité Faugoo ce vendredi

Avec le soutien de
Satish Faugoo, lors de la première réunion du comité planchant sur un projet de loi sur la réforme électorale, le 15 mai.

Satish Faugoo, lors de la première réunion du comité travaillant sur le projet de loi sur la réforme électorale, le 15 mai. 

Il restait deux points à éclaircir. Mais le comité Faugoo qui se réunit ce vendredi 30 mai devrait finaliser le projet de loi sur la réforme électorale. Projet qui sera par la suite présenté au Premier ministre. Ce n’est que par la suite que ce dernier rencontrera le leader de l’opposition. C’est, du reste, ce qu’a affirmé le Premier ministre mercredi lors de l’inauguration de la ferme photovoltaïque Sarako.

Toute la question sera abordée avec Paul Bérenger, avait-il souligné. Le chef du gouvernement avait maintenu que si le projet de loi sur la réforme électorale est voté, il sera proclamé après les élections, car il veut obtenir un mandat populaire pour le faire. Selon lui, ce ne sera pas «un Bill de Ramgoolam ni de Bérenger».

Les deux points en suspens portent notamment sur le risque d’un 60-0 si aucun petit parti ne franchit la barre des 10 %. Il est question qu’une dérogation exceptionnelle soit admise dans une telle éventualité.

Si le MMM avait proposé que les petits partis ayant rassemblé 5 % des voix aient droit à une représentation à l’Assemblée nationale, l’Attorney General pense qu’il suffira qu’un nombre de sièges équivalant au pourcentage de vote le plus élevé recueilli par un parti arrivant après le vainqueur, soit attribué à ce parti. La formule qu’a retenue le comité ne concernera qu’un seul parti.

Autre point à confirmer : la sanction qui sera appliquée pour non-respect de la règle en matière de représentation féminine (un candidat sur trois doit être une femme). Deux possibilités sont envisagées : rejeter l’ensemble des candidatures de l’entité concernée ou inscrire ses candidats comme des «indépendants». Il est clair qu’il reviendra au Premier ministre d’accepter ou de rejeter les propositions du comité. Le leader de l’opposition a, lui, déjà fait comprendre qu’il ne compte pas pinailler sur les détails…

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires