Rodrigues: des travailleurs licenciés accusent Simon Pierre Roussety d’abus de pouvoir

Avec le soutien de
L'ICAC devra déterminer s'il y a eu ingérence du commissaire Simon Pierre Roussety dans le recrutement de travailleurs sur un chantier à Rodrigues.

L'ICAC devra déterminer s'il y a eu ingérence du commissaire Simon Pierre Roussety dans le recrutement de travailleurs sur un chantier à Rodrigues.

Trois personnes ont porté plainte ce matin à « l’Independant Commission Against Corruption » (l’ICAC) contre le commissaire des Infrastructures publiques, Simon Pierre Roussety, pour abus de pouvoir. Ils affirment avoir été renvoyés hier, mercredi 28 mai,  du chantier sur lequel ils travaillaient depuis une semaine. Ils soutiennent que c’est à la demande du commissaire qu’ils auraient été remerciés. Les plaignants travaillaient depuis le 22 mai pour la compagnie Hurreeram and Sons Co Ltd. Cette compagnie mauricienne a obtenu un contrat pour des travaux de fouilles dans le sillage du projet Water Networking. 
 
Les licenciés travaillaient dans la région d’Accacia et de Camp-du-Roi. Ils estiment être des victimes politiques. «Le commissaire est venu sur le chantier, et a dit au contracteur que sa politique est de ne pas prendre des personnes du Mouvement Rodriguais pour travailler», soutient l’un des plaignants. «Le commissaire est même venu avec une liste de personnes de personnes à qui il voulait donner du travail. Lorsqu’il est parti, le contracteur nous a montré cette liste», ajoute-t-il. C’est la raison pour laquelle ces personnes ont porté plainte à l’ICAC au cours de la journée d’hier. 
 
Contacté pour des éclaircissements à ce sujet, le commissaire Simon Pierre Roussety a déclaré qu’il n’a  «aucune déclaration à faire». 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires