Ivan Collendavelloo: «Fermer ma gueule n’est pas dans ma nature»

Avec le soutien de
Un mouvement se prépare pour contrer le rapprochement entre le MMM et le PTr, confie Ivan Collendavelloo.

Un mouvement se prépare pour contrer le rapprochement entre le MMM et le PTr, confie Ivan Collendavelloo.  

«Navin Ramgoolam est une calamité politique et je le lui dis à chaque fois que je le vois.» Ivan Collendavelloo n’y va pas par quatre chemins. Dans une interview publiée dans l’express dimanche, ce 25 mai, celui qui a déserté les instances du MMM suite au rapprochement entre ce parti et le PTr confie son aversion totale pour les rouges, et plus particulièrement pour le Premier ministre. 
 
S’il avoue que le chef du gouvernement est «extrêmement charmant en société», le bouillant politicien affirme que «le Parti travailliste représente tout ce dont je répugne en termes de népotisme et de passe-droit». Il dénonce aussi le fait que le leader des mauves, Paul Bérenger, soit allé selon lui «se vautrer dans la pourriture de Ramgoolam».
 
Raison pour laquelle Ivan Collendavelloo a démissionné avec fracas, geste pour lequel il soutient n’avoir «aucun regret». «J’estime que je n’ai pas eu le choix, explique-t-il. Soit je fermais ma gueule, soit je claquais la porte. Et fermer ma gueule n’est pas dans ma nature, donc je suis parti.» 
 
Le contestataire laisse également entendre qu’un mouvement visant à faire capoter une alliance PTr-MMM se prépare, et que «Bérenger ne perd rien pour attendre». Se disant le «catalyseur» de ce mouvement, il avoue tenir des réunions «à ciel ouvert», mais n’en dira pas plus…
 
 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires