Notre sélection de bouquins pour vous

Avec le soutien de

Regarde les lumières mon amour de Annie Ernaux

 
De novembre 2012 à octobre 2013, Annie Ernaux tient le journal de ses passages réguliers dans un hypermarché de Cergy, situé à l’intérieur du gigantesque centre commercial des Trois-Fontaines. Elle décrit ce grand lieu ouvert tout le jour et désert la nuit comme un grand rendez-vous et comme un spectacle, où l’on est en compagnie des autres, pareil à tous les autres. Elle porte un regard compréhensif, participatif, tendre et attentif sur ce lieu où les différences sociales sont comme écrasées par la puissance et le nombre des produits. Et elle densifie sa description de l’histoire individuelle de sa propre relation à ces espaces qui ont toujours été pour elle ceux de l’observation et de la notation.
 
Editions du Seuil, Collection « Raconter la vie », 72 pages, 6 euros (environ Rs 240)
 

Qu’attendent les singes de Yasmina Khadra

 
«Merveilleusement maquillée, les cheveux constellés de paillettes, les mains rougies au henné avec des motifs berbères jusqu’aux poignets, on dirait que le drame l’a cueillie au beau milieu d’une noce. Dans ce décor de rêve, tandis que le monde s’éveille à ses propres paradoxes, la Belle au bois dormant a rompu avec les contes. Elle est là, et c’est tout. Fascinante et effroyable à la fois. Telle une offrande sacrificielle.» Une jeune étudiante est découverte assassinée dans la forêt de Baïnem, près d’Alger. Une femme, Nora Bilal, est chargée de mener l’enquête, loin de se douter que sa droiture est un danger mortel dans un pays livré aux requins en eaux troubles... Yasmina Khadra revient à ses premières amours, l’Algérie d’aujourd’hui, et dresse un portrait sombre et déliquescent de son pays.
 
Editions Julliard, 2014, 360 pages, 19,50 euros (environ Rs 780)
 

Où vont les révolutions arabes ? Collectif

 
L’onde de choc qui secoue le monde arabe dans ses profondeurs semble être un processus révolutionnaire. Mais après l’enthousiasme est venue l’heure douloureuse du doute. Où vont ces révolutions ? Les affrontements sanglants en cours, jusqu’à la guerre civile qui ensanglante la Syrie, les impasses politiques où l’on voit le pouvoir passer des mains des islamistes à celles de l’armée... On craint de terribles régressions : que les peuples en viennent à regretter l’immobilité apparente du passé, que les puissances occidentales reprennent la main pour décider du destin de ces sociétés... Résister à la démoralisation, cela veut dire, non ressasser les désillusions, mais analyser la réalité…
 
Editions Syllepse, Collection « Contretemps », 2014, 224 pages, 13 euros (environ Rs 520)
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires