Le chômage des femmes recule… enfin

Avec le soutien de
11 000 des 14 000 emplois créés l’années dernières étaient destinés à des femmes, indique Statistics Mauritius dans son dernier rapport.

11 000 des 14 000 emplois créés l’années dernières étaient destinés à des femmes, indique Statistics Mauritius dans son dernier rapport.

En enregistrant une baisse de 0,5 % en 2013, le chômage chez les femmes a atteint, à 12,2 %, son niveau le plus bas depuis 2004. En effet, sur les quelque 14 000 emplois créés l’année dernière, 11 000 étaient destinés à des femmes. C’est ce qui ressort du dernier rapport de Statistics Mauritius sur l’emploi et le chômage pour l’année 2013.
 
Selon Swadicq Nuthay, économiste, la montée du secteur des services en serait la cause. «On peut présumer qu’il y a eu plus d’emplois créés au niveau des services, qui sont plus favorables aux femmes, comme les centres d’appels», déclare-t-il. «Par contre, la création d’emplois dans les secteurs traditionnellement masculins, tels que la construction, tourne au ralenti depuis la crise.»
 
Cette tendance à l’amélioration pour les femmes ne date pas de l’année dernière. Statistics Mauritius souligne que le rythme de création d’emplois a été plus soutenu chez les femmes durant ces dernières années, avec environ 3 900 emplois créés en moyenne chaque année depuis 2004, contre seulement 1 100 pour les hommes.

Taux d’activité en baisse pour les hommes

Le nombre de femmes économiquement actives a également augmenté régulièrement depuis 2004, et le taux d’activités avait même atteint 45,4 % l’année dernière. Pour les hommes, cependant, le taux d’activités affiche une tendance à la baisse depuis plusieurs années.
 
Par ailleurs, le rapport de SM indique que les femmes sont plus qualifiées que les hommes, du point de vue académique. Environ 46,5 % d’entre elles possèdent un School Certificate ou plus, alors que du côté des hommes, ils sont environ 36,6 %.
 
On note toutefois que le taux de chômage pour la population entière n’a pas reculé de son niveau de 8 %. Swadicq Nuthay explique que le pays n’a pas créé suffisamment d’emplois pour accommoder les nouveaux entrants dans la population active. Malgré les 14 000 emplois créés l’année dernière, un nombre record de la population active, qui comprend l’ensemble des personnes employées et celles au chômage, a augmenté d’environ 14 900.
 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires