Jacques Panglose: «Mon conseil avisé en droit n’a pas été bien accueilli»

Avec le soutien de

Jacques Panglose a présenté sa démission, hier matin, à Xavier-Luc Duval. Il explique qu’il s’est joint à ce parti du temps où il était dirigé par sir Gaëtan Duval, qu’il décrit comme une personne franche et douée d’une amitié réelle. «J’ai parlé avec la personne qui dirige le PMSD actuellement hier soir et ce matin. Je lui ai dit ce que je pense de la question de la réforme électorale et de la procédure à suivre. Il m’a dit qu’il en prendrait note. Mon conseil avisé en droit n’a pas été bien accueilli», explique l’homme de loi.

 
 

> Jacques Panglose expliquant sa décision
de claquer la porte au PMSD hier.

Pour Jacques Panglose, toute réforme électorale peut être faite, mais il y a une procédure à suivre. Si le Best Loser System (BLS) est enlevé, on enlève, dit-il, le droit à toutes les communautés de se faire représenter. «Il faut dire au peuple comment procéder. Cette question concerne le public, la nation, la Constitution et la façon de vivre des Mauriciens», précise l’ex-porte-parole des Bleus.

L’avocat explique ainsi cette procédure qui devrait être respectée avant d’éliminer le BLS. «La First Schedule de la Constitution existe afin d’assurer la représentation de chaque communauté au Parlement. C’est un droit acquis», souligne l’avocat. Il explique qu’il ne suffit pas seulement d’une majorité de trois-quarts pour l’amender.

Du côté des Bleus, l’on souligne cependant qu’il s’agit-là d’un malentendu et l’on garde même bon espoir de pouvoir rétablir les relations avec Jacques Panglose ce lundi 19 mai. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires