Construction: les travailleurs licenciés prévoient une marche pacifique

Avec le soutien de

Conférence de presse de la Rodrigues Construction Metal and Wooden Employees Union, samedi 17 mai. Romen Farla (2e à partir de la g.) est aux côtés de travailleurs licenciés. 

Rommel Farla, président de la Rodrigues Construction Metal and Wooden Employees Union, ne mâche pas ses mots envers le gouvernement régional. Lors d’un point de presse samedi 17 mai, il a souligné que  «les travailleurs rodriguais sont en train de vivre une situation catastrophique à Rodrigues. La situation est très très grave». Il était notamment aux côtés des 35 personnes licenciées dans le secteur de la construction.

Le syndicaliste a cependant reconnu que «gouvernman rezional bizin sak foi mendie ek gouvernman central pou gayn larzan pou fer devlopman dan sa pei la. Li pa normal. Konbien letan nou pou kontinie mandie». Il déplore cependant les promesses vaines faites par les autorités dans le passé. « Nou finn touletan dan problem somaz dan Rodrig e nou pou touletan denons li. Parski li pe anpire », dit-il.

Selon Josique Allas, membre de la confédération, la situation est grave. «Boukou lapenn dan nou leker zordi. Depli zen pli pena travay dan Rodrig. Ek ena enkor dimounn ki employe dan sa kompanie la pou gaygn met deor enkor le 20 mai», a-t-il dit, visiblement sous le coup de l’émotion.

Les dirigeants de l’union estiment qu’il y a un ralentissement dans le secteur de la construction dans l’île. Ils ont lancé un appel urgent aux autorités concernées, afin que celles-ci puissent remédier à la situation.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires