Réforme électorale: Bérenger propose une alternative si la loi n’est pas votée

Avec le soutien de
Paul Bérenger a critiqué la position du MSM sur la réforme électorale ce samedi 17 mai.

Paul Bérenger a critiqué la position du MSM sur la réforme électorale ce samedi 17 mai.

«Mem si pena 3/4, kapav amand la lwa pou ki bann kandida pa deklar zot apartenans etnik.» La position du MSM et du PMSD, qui refusent de voter pour une réforme électorale sous la formule qui sera proposée, inquiète-t-elle Paul Bérenger ?
 
Lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM, ce samedi 17 mai, le leader des mauves a prévenu les deux partis mécontents : si la majorité de ¾ nécessaire à la promulgation de la loi n’est pas obtenue au Parlement, «il y a d’autres solutions».
 
La voie de l’amendement est notamment envisagée par Paul Bérenger. Un simple amendement permettrait, selon lui, d’abroger l’obligation pour les députés de déclarer leurs origines ethniques. 
 
Mais le MSM et le PMSD «devront prendre leurs responsabilités» s’ils ne votent pas en faveur du projet de loi. Selon le leader des mauves, le MSM «cherche un prétexte pour ne pas voter pour la réforme».
 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires