Ramgoolam «pas d’accord avec la manière de faire du PMSD»

Avec le soutien de
Le Premier ministre, Navin Ramgoolam, a fait une virulente sortie contre le PMSD à la State House ce jeudi 15 mai. © Yance Tan Yan

Le Premier ministre, Navin Ramgoolam, a fait une virulente sortie contre le PMSD à la State House ce jeudi 15 mai. © Yance Tan Yan

Les propos du Premier ministre à la State House ce jeudi 15 mai ressemblent bien à une réplique cinglante envers le PMSD. Ce sont, entre autres, les banderoles placardées par les Bleus affirmant que le parti est derrière le tourisme et la zone franche, la réforme électorale qui ont fait Navin Ramgoolam sortir de sa réserve. Il a tenu à préciser que c’est sir Seewoosagur Ramgoolam qui a fait décoller ces deux secteurs.

«Le PMSD n’est pas au courant de beaucoup de choses !» Attaque en règle du Premier ministre contre le PMSD. Le parti avait également déclaré ne pas avoir été informé de la mise en place d’un comité mixte pour travailler sur la réforme électorale.

    >Déclaration du PM à la presse ce jeudi 15 mai. 
Il s’est notamment attaqué au PMSD.

Devant la presse, le Premier  ministre est aussi revenu sur les propositions soumises par le PMSD.  Et Navin Ramgoolam dit «ne pas comprendre comment le PMSD peut continuer à avoir recours au recensement ethnique». Et de renchérir qu’«il n’est pas question que le seuil pour la proportionnelle descende à moins de 10 %».

Par ailleurs, le PM a aussi commenté le travail qui se fait par le comité mixte dans le cadre de la réforme électorale. «On a la volonté d’emmener la réforme. Li enn zafer complike dan la loi sa. Il faut savoir exactement comment le faire, et c’est ça qui prend du temps», a-t-il déclaré.

Il devait aussi se dire heureux d’avoir l’ancien Attorney General, Alan Ganoo parmi ceux qui siègent au sein du comité mixte. Les autres membres sont: le Sollicitor General, le Draft Person et son assistant, sir Victor Glover, Rama Sithanen. «Ce dernier est très fort en mathématiques. Il me faut des projections afin de ne pas faire quelque chose qui pourrait avoir des conséquences inattendues»,  a dit Navin Ramgoolam.

Par rapport à la première réunion qui s’est tenue hier, mercredi 14 mai, au PMO, Navin Ramgoolam devait indiquer que «certaines difficultés surmontables» se sont présentées. Mais qu’«on va voir comment les contourner». Il a aussi précisé qu’il y aura d’autres réunions avec Paul Bérenger à la fin des travaux du comité mixte.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires